Rabu, 29 Februari 2012

29 Février



Voila une Bd pour célébrer le 29 février! Il ne faut pas manquer l'opportunité. Je n'ai pas eu le temps de mettre de la couleur - je vais la faire peut être ce jours ci :D. (ah, et il y a probablement des fautes - mais la BD est la)

Rendez-vous le 1er avril pour le Salon du Livre Gourmand à Maurecourt ! Et la plus régressive des gourmandises, une mousse au chocolat croquante à la banane fondante…

Ce sont des presques voisins et en plus ils ont eu la plus réjouissante des idées, pour moi et bien d'autres qui sommes autant passionnés de cuisine que de livres de cuisine, organiser un Salon du Livre Gourmand à Maurecourt ! 
 Et comme en plus on pourra y croiser Eric Léautey, Pascale, Edda, Sylvie, Mélanie et quelques autres… Quand ils m'ont proposé d'y participer aussi je ne voyais pas ce que je pouvais répondre d'autre que oui !
Alors notez la date et si le cœur vous en dit joignez-vous à nous. 
Et comme Patrick et Caroline, les deux électrons livres de cette manifestation ne sont pas avares de bonnes idées, ils ont aussi pensé à organiser à cette occasion un petit concours comme je les aime… tout chocolat ! Dont voilà le principe : Il s'agit de réaliser une recette sucrée ou salée à base de chocolat mais avec une petite contrainte : ne pas utiliser de four traditionnel ! 

Votre ingéniosité, originalité et créativité seront des atouts que nous ne manquerons pas de récompenser! Vous pouvez utiliser du chocolat noir, au lait ou blanc mais il ne doit pas être transformé (pas de barre, ni de pâte à tartiner chocolatée...) 
Les participants doivent obligatoirement proposer un texte de recette et une photographie originaux dans leur article qui ne doit pas avoir été publié précédemment dans leur blog ou sur tout autre support. 
Et pour plus de détails, c'est par là que ça se passe : Le défi chocolat !  
Et comme le chocolat est à l'honneur j'ai eu envie de m'y mettre moi aussi avec une recette très très très régressive… 
Mousse au chocolat croquante à la banane fondante…
Ingrédients : Pour la mousse au chocolat : 200g de chocolat noir cassé en morceaux – 50g de beurre – 5 œufs jaunes et blancs séparés – 50g de sucre  
Pour la banane fondante : 1banane par personne – 1càs de sucre en poudre par banane – 10g de beurre (ajoutez-en un peu si vous faites plusieurs bananes) – 1 gousse de vanille 
Pour le reste : des biscuits au chocolat (j'ai utilisé des Piémonts que j'ai trouvé chez Casino, mais vous pouvez utiliser d'autres biscuits) 
La veille, mettez dans un saladier le chocolat et le beurre, passez le tout au micro-onde jusqu'à ce qu'ils soient bien fondu, mélangez le tout de manière à obtenir un mélange homogène. 
Fouettez les blancs en neige bien ferme. Mettez les jaunes et le sucre dans un autre saladier et battez-les jusqu'à obtenir un mélange blanchi et bien mousseux. 
Versez ce mélange sur le chocolat et mélangez bien à la cuillère. 
Ajoutez ensuite un tiers des blancs et mélangez vigoureusement. Puis ajoutez le reste des blancs délicatement à la cuillère en soulevant bien la mousse, il ne faut plus voir les blancs mais ne pas trop insister non plus. Mettez au frigo et oubliez jusqu'au lendemain. 
Le lendemain coupez les bananes en tranches. Faites chauffer une poêle à feu assez vif et jetez-y le beurre. Ajoutez les bananes et la gousse de vanille coupée dans la longueur et faites les dorer rapidement. Ajoutez le sucre et laissez caraméliser aussi rapidement. Laissez tiédir. 
Montez vos desserts en mettant une belle louchée de mousse, la banane et les biscuits coupés grossièrement… après c'est entre vous et votre gourmandise…

Mais pourquoi, des choux à la mousse au chocolat ça s'rait bien non… Est-ce je vous raconte ça…

Senin, 27 Februari 2012

Petite montagne de choux en croque en bouche parce que décidément je suis en train de devenir l'homme à tête de chou…

J'fais des choux, des p'tits choux, encore des p'tits choux, des p'tits choux, des p'tits choux, toujours des p'tits choux, des choux d'seconde classe, des choux d'première classe… 
 J'ai souvent eu des chansons en tête quand je cuisine, souvent des chansons cons d'ailleurs. 
Faut dire que comme je suis un garçon il vaut mieux faire simple, parce que si je me concentre trop sur la chanson y'a toutes les chances que ça crame… Et si je me concentre trop sur la cuisine en plein milieu d'une de mes choré' de cuisine je risque d'être abattu en plein vol par une étrange question, mais qu'est-ce que c'était la chanson déjà… et oui les garçons c'est comme ça, l'en faut pas trop ! 
 Heureusement là c'est vraiment pas trop compliqué… J'fais des choux, des p'tits choux, encore des p'tits choux…Et comme à force d'en faire j'en avais une montagne pas loin de moi j'ai eu envie d'essayer de gravir ma colline qui finirait donc en montagne, une montagne de chou ! 
Petite montagne de chou en croque en bouche 
Ingrédients : 
Pour les choux : 60g d'eau – 60g de lait – 50g de beurre – 2g de sel – 75g de farine – 120g d'œufs (2œufs) – 6g de sucre 
Pour la crème : 20cl de crème fleurette entière – 50g de sucre glace 
Pour le reste : du chocolat fondu – du sucre glace – des amandes effilées 
Commencez par réaliser les choux, versez l'eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre dans une casserole et portez à ébullition à feu doux. Ajoutez alors la farine hors du feu et mélangez vivement. Quand le mélange est bien homogène remettez sur le feu et faites sécher la pâte pendant une minute ou deux en remuant sans arrêt. Videz cette pâte dans le bol d'un batteur équipé d'une pale à mélanger. N'utilisez pas le fouet ! 
Faites tournez une ou deux minutes pour faire tiédir la pâte. Ajoutez les œufs un par un en laissant tourner le batteur, attendez que l'œuf soit bien incorporé avant de mettre le suivant. 
Versez la pâte dans une poche à douille et faites plein de petits choux d'environ 3cm de diamètre sur une plaque couverte de papier sulfurisé. 
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes en surveillant bien la cuisson. Laissez ensuite refroidir les choux. 
Montez la crème en chantilly bien ferme au fouet puis ajoutez le sucre glace. Farcissez les choux avec la crème. Un petit trou dans les choux et hop vous farcissez à la poche à douille.
Ensuite faites fondre le sucre dans une casserole, n'ajoutez surtout pas d'eau, ça ne sert à rien pour faire du caramel, juste à perdre du temps pour évaporer l'eau. 
Quand le caramel a pris une jolie couleur, arrêtez la cuisson. Trempez alors la tête de vos choux dans le caramel et posez-les sur une feuille de papier sulfurisé ou sur un tapis Silpat, ce que j'ai fait. Et surtout faites attention le caramel, ça brûle ! 
Laissez refroidir les choux et quand le caramel est froid et dur montez votre montagne. 
Il vous faut pour cela 14 choux. La base est composé de 9 choux, 3 rangées de 3 que vous allez coller les uns aux autres avec un peu de caramel chaud. La deuxième est composée de 4 choux et la dernière d'un chou. Posez toujours vos choux sur la tranche de manière à faire apparaitre le caramel, tous sauf le dernier qui lui est bien posé sur ses fesses comme le montre la photo. N'hésitez pas à regarder cette excellente vidéo pour vous aider : Comment réaliser une pièce montée 
Pour finir amusez à décorer votre petite montagne avec du chocolat fondu, des amandes effilées et du sucre glace… de manière à faire ressembler tout ça à une montagne quoi !
Mais pourquoi, bon et après la montagne qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de mes choux moi… est-ce que je vous raconte ça…

Minggu, 26 Februari 2012

Chouquettes Danette au chocolat du dimanche matin parce que j'ai aussi un castor qui sommeille en moi…

Quand j'étais petit… enfin à cet âge où les jambes des garçons ont fini de pousser mais que leur cerveau est lui encore resté bloqué en position "comment c'est qu'on attrape les filles…" Quand j'étais ado donc, j'avais des habitudes alimentaires bien lointaines de celles d'aujourd'hui. 
A cette époque j'avais des habitudes d'ado affamé et régulièrement je m'attrapais différentes choses dans le frigo que je me posais sur le ventre et je que dévorais dans la position du castor heureux. 
Une de ces choses d'alors était les barquettes de Danette, les grandes à la vanille ou au chocolat, que je lissais, lissais d'une petite cuillère gourmande. Je lissais la crème pour qu'on ne voit pas que j'avais entamé la barquette. Et à force de lisser il arrivait ce qui devait arriver… je finissais par lisser le fond. 
Et puis mon cerveau lui aussi a changé et d'autres préoccupations et d'autres nourritures ont commencé à le préoccuper. 
Mais il me reste toujours au fin fond un castor heureux qui se réveille des fois la nuit pour se dévorer quelques pots de Danette que je n'achète aujourd'hui que pour mes petits castors à moi, juré promis c'est que pour eux ! enfin… Et c'est donc en voyant quelques pots qui trainaient dans mon frigo que j'ai eu envie de ces chouquettes Danette au chocolat du dimanche matin ! Des chouquettes toutes simples au fort pouvoir de disparition immédiate… 
Chouquettes Danette au chocolat du dimanche matin 
Ingrédients : 
Pour les choux : 60g d'eau – 60g de lait – 50g de beurre – 2g de sel – 75g de farine – 120g d'œufs (2œufs) – 6g de sucre 
Pour le reste : 4 Danettes Crousti au chocolat – 50g de chocolat noir – 25g de crème fraiche liquide 

Commencez par réaliser les choux, versez l'eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre dans une casserole et portez à ébullition à feu doux. Ajoutez alors la farine hors du feu et mélangez vivement. 
Quand le mélange est bien homogène remettez sur le feu et faites sécher la pâte pendant une minute ou deux en remuant sans arrêt. Videz cette pâte dans le bol d'un batteur équipé d'une pale à mélanger. N'utilisez pas le fouet ! Faites tournez une ou deux minutes pour faire tiédir la pâte. 
Ajoutez les œufs un par un en laissant tourner le batteur, attendez que l'œuf soit bien incorporé avant de mettre le suivant. Versez la pâte dans une poche à douille et faites plein de petits choux d'environ 3cm de diamètre sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes en surveillant bien la cuisson. 
Pendant ce temps faites chauffer au micro-ondes la crème fraiche mélangée avec 25g de Danette puis versez le tout sur le chocolat noir que vous aurez concassé dans un bol. Posez ensuite une assiette sur le bol et laissez comme ça pendant 3 minutes. Remuez ensuite vivement. 
Quand les choux sont prêts, commencez par les fourrer avec la Danette. Faites un petit trou à l'arrière du chou et fourrez avec une poche à douille pleine de Danette. 
Trempez leur ensuite la tête avec le chocolat fondu et parsemez les vite avec les petits crousti. Laissez prendre et préparez-vous à défendre votre part… et attention le jeune castor peut être dangereux quand il a faim ! 

A partir de la mi-mars Danette va vous proposer de choisir le parfum de l'année et cette fois ce sont des vrais mangeurs de Danette qui ont crée ces parfums-là… alors à suivre très vite… 

Mais pourquoi, bon et maintenant à quoi je vais bien pouvoir fourrer la chouquette… est-ce que je vous raconte ça… 

PS : N'oubliez pas tic tac... tic tac... ils s'approchent...TF1
   

Jumat, 24 Februari 2012

A l'Atelier des Chefs, on cuisine, on pense et on fait des livres ! Tome 1, on cuisine… des œufs complètement toqués !

L'Atelier des Chefs est presque devenu avec le temps une deuxième cuisine pour moi. J'y suis allé tellement souvent, que ce soit parce que j'ai eu la chance d'y être invité ou plus simplement et souvent parce qu'une envie furieuse de cuisiner m'a prise subitement que l'idée d'y prendre vraiment pension m'a déjà traversé l'esprit… 

Je me suis déjà demandé si quelque part derrière les cuisines il n'y avait pas une cambuse cachée où je pourrais jouer les passagers clandestins et seulement me réveiller pour aller cuisiner, cuisiner, cuisiner… 
Bon, cela dit je ne suis pas sûr que l'idée que j'aille jouer les Ratatouilles clandestins à l'Atelier des Chefs amuse vraiment Marie et ma petite famille… mais l'idée m'a donc traversé l'esprit. 
Et comme l'actualité de l'Atelier des Chefs est pas mal chargée en ce moment, j'ai pensé que quelques articles ne seraient pas de trop pour en parler, et forcément quand on parle d'eux ça ne peut commencer que par un tour en cuisine ! Un tour en cuisine pour retrouver une recette toute simple que j'ai souvent vu François préparer, le plus toqué des œufs ! 
L'œuf toqué au Comté, noix de pécan et crème épicée
Ingrédients : 4 oeufs – des petits cubes de Comté – des noix de pécan hachées – de la crème fraîche entière battue – du curry – sel et poivre – 1 toque œuf 
Commencez par couper la tête de vos œufs grâce à un toque œufs, vous pouvez essayez de les couper autrement mais après bien des essais… hormis avec un toque œufs l'exercice se révèle difficile. 
Pour cela c'est très simple vous laissez tomber le toque œuf et ensuite vous glissez la pointe d'un couteau pour finir le travail, tout juste comme le fait Johanna sur la photo… 
Videz ensuite une partie du blanc, simplement pour permettre à l'œuf de tenir sur l'eau. 
Posez vos œufs dans une casserole pleine d'eau chaude. Vous pouvez mettre des épices dans la casserole, ça ne sert à rien pour la recette m'a confié François, mais pourquoi se priver de cette bonne odeur dans la cuisine et il n'a pas tord ! 
Parsemez vos œufs avec des cubes de Comté et des noix de pécan hachées, salez et poivrez. Faites cuire les œufs dans une eau à peine frémissante, sinon l'eau risque de rentrer dans l'œuf, juste le temps que le blanc soit pris, soit environ trois minutes. 
Quand l'œuf est à point il ne vous reste plus qu'à ajouter un peu de crème fraiche battue et une pincée de curry. 
Vous pouvez trouvez les toques oeufs bien sûr à l'Atelier des Chefs mais aussi dans différents fournisseurs de produits pour la cuisine
Mais pourquoi, bon et qu'est-ce que je pourrais bien mettre d'autre dans mes œufs toqués moi… est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 23 Februari 2012

La tentation selon Sébastien Baeur… La plus gourmande des tartes tatin pomme pamplemousse de Floride !

Sébastien Baeur est chef pâtissier de la maison Angelina. 
Chef pâtissier et Angelina sont déjà pour moi deux mots qui mettent les papilles en folie et qui mon estomac sacrément en joie. Mais je dois avouer que je ne connaissais pas Sébastien Baeur. Et je dois dire que la découverte de ce fou furieux de pâtisseries a été plus que savoureuse, parce que le garçon, en plus d'être un foutu pâtissier, sait aussi faire merveilleusement passer sa passion du gourmand avec simplicité et attention ! Et ce jour de rencontre, autour du Pamplemousse de Floride, le pâtissier passionné nous a proposé une tentation irrésistible, sa tatin pomme et pamplemousse de Floride… enfin d'abord celle-là et ensuite d'autres, mais ça c'est une autre histoire dont je vous reparle très vite, mais en attendant tatinnnn tatinnnn ! 
Tatin au pamplemousse de Floride © FDOC 
Ingrédients pour 6 personnes 
Pour le caramel de Floride : 250 g de sucre - 25 g de beurre - 125 g de jus de pamplemousse - 1 pincée de fleur de sel. 
Pour la pâte feuilletée : 1rouleau de pâte feuilletée 
Pour la tatin de Floride : 700 g de pommes - 50 g de sucre - 15 g de pectine (si vous ne trouvez pas de pectine remplacez le sucre et la pectine par 65g de Confisuc ou tout autre sucre à confiture) - 250 g de suprêmes de pamplemousse de Floride (donc des quartiers de pamplemousse de Floride dont on a entièrement retiré la petite peau blanche qui entoure les quartiers) 
Commencez en réalisant le caramel, faites fondre le sucre dans une casserole et laissez-le caraméliser doucement, sans ajouter d’eau, pas d'inquiétude si vous surveillez bien ça ne brûlera pas ! Hors du feu ajoutez le beurre et le jus de pamplemousse, mélangez bien pour obtenir un caramel de Floride homogène, réservez-le. 
Occupez-vous ensuite de la pâte feuilletée, mettez-la sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier et posez par dessus une grille pour avoir une pâte régulière en épaisseur. Glissez au four, préchauffé à 170°, 15 minutes. Enlevez ensuite la grille et poursuivez la cuisson environ 20 minutes. Laissez tiédir et détaillez pâte en disques à l’emporte-pièce (ils doivent faire la taille de vos moules). Réservez les disques pour la suite du montage. 
Dans un plat, mélanger le caramel de Floride avec les pommes en tranches et glisser au four à 160°C pendant 30 minutes, en mélangeant régulièrement, puis laissez reposer. Ajoutez alors aux pommes, le sucre mélangé à la pectine (ou le Confisuc), puis les suprêmes de pamplemousse et mélangez le tout pour qu’il soit bien enrobé de caramel. Mélangez délicatement, les suprêmes sont fragiles. 
Garnissez des moules en silicone avec le mélange pomme-pamplemousse de Floride (utilisez de préférence des moules en forme de dômes pour obtenir une tarte ressemblant à celle proposée en photo) et enfournez pour 5 minutes. Laissez refroidir et démoulez sur la pâte feuilletée précuite. 
Astuce : pour une recette plus gourmande, accompagnez la tarte d’une boule de glace à la vanille ou d’un sorbet au pamplemousse ou d'une quantité presque indécente de crème fraiche comme je l'ai fait… 
 
Mais pourquoi, je me demande si je vais résister longtemps au plaisir du dôme au pamplemousse de Floride de Sébastien Baeur… pas gagné… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 22 Februari 2012

Des papillons




Entre deux pages d'album j'ai fait des broches. Ce sont des papillons peints sur des disques en céramique :D.

Numéro Spécial cuisine de Parole de Mamans ! Un numéro avec plein de recettes, d'histoires et de blogueuses dedans !


Il y a quelques années Parole de Mamans avait fait appel au papapoule que je suis pour raconter le père et le cuisinier que j'étais alors, et forcément j'avais été touché de me retrouver dans leur colonnes au milieu des autres mères.
Et depuis cette époque je garde une affection particulière pour ce magazine qui met en avant plein de mères comme vous… et moi. Et quand j'ai retrouvé l'équipe quelques années plus tard, une équipe qui m'a proposé de participer à leur numéro spécial cuisine, j'ai d'abord pris des nouvelles des unes et des autres. J'ai appris les familles qui se sont agrandies et retrouvé les projets qui ont poursuivi leur route et forcément j'ai répondu oui, encore touché que l'on se souvienne de moi. J'ai toujours aimé retrouver ceux avec qui j'ai passé de bons moments et partagé la route avec plaisir.
Mais malheureusement le temps filant trop vite finalement je n'ai pas pu participer à leur numéro spécial cuisine, mais ce n'était pas le plus important puisqu'il restait le plaisir de ces petites retrouvailles.
Et puis j'ai reçu leur numéro, un numéro plein de recettes réalisées par quelques amies blogueuses Valérie, Christine, Agnès, Anne, Cléa, Birgit, Rose et bien d'autres... et surtout j'ai retrouvé cette manière amicale de présenter et de mettre en avant les personnes qui participent à ce magazine, j'ai retrouvé l'esprit de Parole de Mamans, un esprit amical et chaleureux.
Alors si vous êtes une maman, ou pas, si vous êtes juste amateur de cuisine ou si vous voulez juste découvrir les histoires des cuisinières qui ont participé à ce numéro spécial cuisine et plein plein d'autres choses, n'hésitez Parole de Mamans vous attends dans vos kiosques et c'est un numéro à déguster avec gourmandise !
Dans ce numéro j'ai eu un coup de cœur pour une recette, pas qu'une, mais surtout une… celle d'Agnès, la salade de quinoa, poulet et cranberries qui illustre cet article et dont vous pourrez retrouver la recette, chez elle, sur Bikini et Gourmandise, en cliquant sur la photo.
Et pour le souvenir voilà de nouveau la petite recette que j'avais proposée alors…
Petits pots de yaourt glacés à la framboise 
Ingrédients pour 6 petits pots : 
Pour le yaourt glacé : 2 yaourts nature (250g) – 24 framboises – 2càs de sucre glace (vous pouvez augmenter la quantité à 3 ou 4 selon votre goût) 
Pour finir : 5cl de crème fraîche liquide entière - 6 fraises – 12 framboises – quelques petites feuilles de menthe 
La veille préparez le yaourt glacé. Mélangez les deux yaourts, les framboises et le sucre glace. Mélangez sans trop insister et versez le tout dans un récipient en plastique pouvant aller au congélateur, choisissez-le assez grand pour pouvoir bien y étaler le mélange. Mettez au congélateur et laissez jusqu'au lendemain. 
Le jour même commencez par préparer une chantilly avec la crème fraîche, mettez-la dans un bol et fouettez-la au batteur (attention la crème et les instruments doivent très frais). Coupez les fraises en deux ou quatre. Passez enfin le yaourt glacé au mixer jusqu'à obtenir un granité très grossier. 
Pour montez les pots, versez une bonne cuillère à soupe de granité glacé, quelques morceaux de fraise et une framboise, encore un peu de granité, la framboise restante et les fraises s'il en reste et enfin un cuillère à café de crème chantilly. Décorez avec la menthe et mangez de suite. 
Ah un petit truc... pensez à mettre les pots au frigo quelque temps avant de servir pour que le yaourt glacé ne fonde pas trop vite.

 Mais pourquoi, mais si, mais si je suis une mère comme les autres ! enfin… est-ce que je vous raconte ça…

Selasa, 21 Februari 2012

Cuisine indienne et curry de poulet, ou quand un nouveau livre me donne envie d'un curry Rashtagheul au poulet…

Quand Krishan m'avait montré sa gamelle, je l'avais trouvée bien curieuse, vraiment bien bien curieuse. 

Quand Krishan m'avait ensuite dit goûte ! J'avais dû faire la tête de quelqu'un qui venait d'avaler un castor et qui avait du mal à faire passer la queue… Mais j'aimais bien Krishan et j'avais bien senti qu'il y avait plus qu'une invitation dans sa proposition, c'était presque comme s'il me disait tu te dis mon ami et tu refuses ce que je mange ? Alors j'ai essayé… 
Moi, le mangeur de steak et de légumes à l'eau je me suis alors posé bien des questions en mangeant ce que je ne pouvais appeler autrement que des choses… Et puis une de ces choses m'a emporté la moitié de la bouche et tout ce qui pouvait se trouver après, il ne restait que plus de la terre brulée après le passage cette bouchée, et subitement j'ai pris une couleur volcan... J'ai senti dans les yeux de Krishan que j'avais réussi mon rite de passage. 
Après cette première rencontre remontant au temps où l'école me supportait encore, j'ai longtemps oublié la cuisine indienne. 
Et puis un jour, bien bien plus tard, j'ai commencé à acheter des livres de cuisine, tes p…. de livres de cuisine comme ils disent à la maison à chaque nouvelle étagère remplie. Et un des premiers était un livre de cuisine indienne. Je ne sais plus trop le pourquoi de ce choix mais quoi qu'il en soit, j'ai passé avec ce livre bien des heures à découvrir cette drôle de cuisine, il est resté tellement souvent et tellement longtemps dans ma cuisine qu'un jour j'ai même failli le faire cuire à feu vif… 
Et depuis ce premier, régulièrement les livres de cuisine indienne arrivent dans mes étagères, parce qu'un pays grand comme un continent est forcément traversé par mille et une cuisines et mérite plus que quelques pages et même que quelques livres…
Et voilà donc qu'un petit nouveau vient de d'arriver dans ma cuisine, le livre Cuisine Indienne de Manju Malhi, une des grandes auteures anglaises de la cuisine indienne sorti chez Hachette Cuisine. Et j'ai retrouvé dans ce petit livre la cuisine indienne que j'aime, fraîche et parfumée, vive et bien épicée, juste bien épicée ! Trop souvent cette cuisine est représentée par des plats surjoués aux cuissons trop longues noyés sous des sauces omniprésentes à l'épicerie destructrice alors qu'elle est exactement le contraire, tout le contraire. 
Alors si comme moi vous aimez les plats vifs, currys comme hachis, les légumes gardant toute leurs saveurs, épinards, aubergines et okra ou les desserts fraicheurs à l'abricot, à la pistache et même au chocolat et bien bien d'autres choses… Si vous aimez aussi forcément les parfums et les saveurs épicés de la cuisine indienne n'hésitez pas à essayer le livre de Manju Malhi, vous découvrirez ainsi un nouveau pan de cette cuisine que j'aime tant et qui n'a pas fini de nous étonner. 
Et en lisant ce livre j'ai bien sûr eu envie de cuisiner, de cuisiner un curry très librement inspiré par une des recettes de Manju Malhi, un curry de poulet qui a pris au passage un drôle de nom, le curry Rashtagheul… allez donc savoir pourquoi… 
Curry Rashtagheul au poulet 
Ingrédients : 3 blancs de poulet – 2 gousses d'ail émincées – 2 oignons nouveaux émincés – 3càs de sauce soja sucrée – 1càc de sauce pimentée (Sri Racha)– 1càs de vinaigre de malt – 3càc de concentré de tomate– 1càs de Maïzena – 1càs de gingembre râpé - 2càs d'huile neutre – 4càs de lait de coco – du poivre blanc et du sel 
Coupez le poulet en jolis cubes et mettez-le dans un saladier. Ajoutez l'ail et le blanc de l'oignon nouveau. Ajoutez la sauce soja, la sauce pimentée, le vinaigre, le concentré de tomate, la Maïzena et le gingembre, poivrez généreusement et salez légèrement puis remuez le tout. Oubliez tout ça au moins pendant deux heures et plus si vous voulez. 
Mettez une poêle à feu vif avec l'huile. Quand elle commence à fumer versez tout le contenu du saladier et faites rapidement colorer le poulet. Attention ça peut attacher assez vif alors n'hésitez pas à remuez. 
Quand le poulet a bien coloré, ajoutez le lait de coco, baissez à feu moyen et prolongez la cuisson en remuant régulièrement jusqu'à ce que le poulet soit à point, donc pas trop cuit, sinon ça va vite devenir tout sec et pas bon ! Si la sauce est trop courte n'hésitez pas à ajouter un peu de lait de coco. 
Dès que le poulet est à point, servez-le avec le vert des oignons nouveaux, un peu de poivre et selon votre envie de Rashtagheul de la sauce piment… 
Ouvrage offert 
Attention cet ouvrage ne sera disponible qu'à partir du 21 mars donc si vous voulez l'acheter il faudra patienter encore un peu...

Mais pourquoi, et une petite visite dans d'autres pays d'Asie ça serait bien ça aussi… est-ce que je vous raconte ça…

Minggu, 19 Februari 2012

Et si mon obsession ne me passait pas… l'année du chou passera-t-elle par l'éclair ??? Mini'Z'éclairs chocolat café !

Je ne suis pas du genre obsessionnel… du tout, du tout, du tout… bon des fois peut-être un peu… 
En fait c'est juste que j'ai des idées et que quand une idée me tient, ben elle me tient ! De là comme le font certains à la maison à me voir en obsessionnel compulsif, y'a d'la marge ! 
Et tout ça pourquoi ? parce que j'ai quelques monomanies légères, très très légères même. 
Bon à ma décharge, il faut dire que j'ai un chromosome de collectionneur, je sais d'ailleurs pas d’où il vient, pas de ma mère qui n'a jamais collectionné dans sa vie que quelques certitudes, je sais pas, peut-être mon père qui avait le chic pour collectionner les reproches, cela dit en épousant ma mère il avait signé pour… 
Bon, enfin j'sais pas d'où ça vient mais j'ai donc ça dedans moi et ça explique peut-être certaines choses. 
Du coup dès que j'achète quelque chose, je ne peux pas m'empêcher de penser, y'en a peut-être une autre qui vit seule, quelque part et qui a peur dans la nuit noire… Et moi d'imaginer ça, eh bien ça me ça me traumatise la sensibilité ! 
Et c'est donc pareil pour tout, pour les capsules de café, il me faut pas juste celle que j'aime, il me les faut toutes, toutes les couleurs, tous les goûts, même celles que j'aime pas… ou pour les touillettes à cocktails, ou pour les livres de cuisine sur la trompe d'éléphant farcie… ou… pour tout quoi ! Et du coup quand j'ai commencé à faire des choux, des p'tits choux et encore des p'tits choux, des chouquettes et des gougères, subitement je me suis demandé et les z'éclairs c'est aussi des choux ??? 
Il n'en fallait pas plus pour que je me lance dans ces mini'Z'éclairs chocolat et café et je sens que ce n'est pas le dernier… 
Mini'Z'éclairs chocolat et café (toujours avec les recettes de Stéphane Glacier
Ingrédients : 
Pour les choux : 125g d'eau – 125g de lait – 100g de beurre – 2 à 3g de sel – 150g de farine – 250g d'œufs (5 œufs) – 12g de sucre 
Pour le royal icing au café : 15g de blanc d'œuf – 90g de sucre glace – 1càc de café lyophilisé 
Pour la crème pâtissière au chocolat : 250g de lait entier – 50g de jaune d'œuf – 65g de sucre – 20g de Maïzena – ½ gousse de vanille – 20g de beurre – 50g de chocolat – 1càc de cacao en poudre 
Commencez par les z'éclairs, versez l'eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre dans une casserole et portez à ébullition à feu doux. Ajoutez alors la farine et mélangez le tout vivement. Quand le mélange est bien homogène remettez sur le feu et faites sécher la pâte pendant une minute ou deux en remuant sans arrêt. Videz cette pâte dans le bol d'un batteur équipé d'une pale à mélanger. 
N'utilisez pas le fouet ! Faites tournez une ou deux minutes pour faire tiédir la pâte. Ajoutez les œufs un par un en laissant tourner le batteur, attendez que l'œuf soit bien incorporé avant de mettre le suivant. Versez la pâte dans une poche à douille et faites plein de petits z'éclairs d'environ 6cm de long sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes en surveillant bien la cuisson. 
Préparez alors la crème pâtissière. Versez le lait dans une casserole, égrenez la gousse de vanille et ajoutez les grains et la gousse au lait. Portez à ébullition. Versez dans un saladier, les jaunes d'œufs, le sucre et la Maïzena et battez bien le tout au fouet. Quand le lait est bouillant, versez-en la moitié sans le saladier en fouettant en même temps. Videz le contenu du saladier dans la casserole avec le lait restant et portez de nouveau à ébullition à feu doux. 
Attention il faut fouettez sans arrêt pour éviter que la crème ne brûle ! 
Laissez bouillir une minute puis retirez du feu. Ajoutez le beurre, le chocolat que vous aurez fait fondre au micro-ondes et le cacao, mélangez puis versez le tout dans une assiette creuse, filmez et mettez au frais. Pendant ce temps préparez le royal icing. Versez dans un bol, le blanc d'œuf, le sucre glace et le café dilué dans 1càc d'eau et mélangez vivement le tout. 
Quand les z'éclairs sont prêts, trempez-les dans le royal icing puis laissez sécher. Fourrez-les ensuite avec la crème pâtissière au chocolat et faites des zibouibouis avec du chocolat à la fin si vous voulez. 
Vous pouvez aussi réaliser ces Mini'Z'éclairs en utilisant du fondant (c'est ce que j'ai fait pour cette photo) pour un éclair plus classique, parfumez-le alors de la même façon que le royal icing. Et pour trouver du fondant n'hésitez pas à aller voir du côté de la boutique de Nathalie vous trouverez ça et bien d'autres gourmandises… Mais attention quand on rentre chez elle, difficile d'en ressortir avec un seul article tant les tentations sont nombreuses ! 
Mais pourquoi, bon et maintenant si je retournais à mon obsession des cupcakes… est-ce que je vous raconte ça…

Sabtu, 18 Februari 2012

Mon petit cake au saumon Ail et Fines Herbes Boursin Cuisine ! A vous de jouer maintenant !!!

Il y a quelques temps je participais au concours de recettes Boursin Cuisine ! Et voilà que mon petit cake au saumon Ail et Fines Herbes a été sélectionné (Cliquez sur la photo pour retrouver la recette) !
Bonne nouvelle, ça va déjà me permettre de participer à un cours consacré à la photo culinaire, mais surtout surtout de voir ma petite recette passer entre les mains expertes de Thomas Clouet, un de mes cuisiniers préférés, et en plus d'être filmée.
Et autre bonne nouvelle, maintenant vous allez pouvoir choisir votre recette préférée parmi les 12  sélectionnées (6 recettes de blogueurs et 6 recettes d’internautes) et en profiter pour peut-être gagner… 5000 euros et plein d'autres choses !
Pour cela c'est très très simple…
Les 12 recettes ont donc été cuisinées par le créateur culinaire Thomas Clouet et filmées pour être soumises à vos votes afin d’élire les 3 meilleures recettes ((1 recette poulet, 1 recette pomme de terre, 1 recette saumon) du concours ! Et pour cela vous pourrez voter depuis le 13 février jusqu’au 25 mars 2012.

Le but est donc pour vous de voter pour vos recettes préférées. Si par exemple, comme moi, vous avez un coup d'cœur pour les Roulés de poulet au Boursin Cuisine Trois Poivres de Nadia, vous allez sur le site et vous votez pour sa recette ! Ce que je compte bien faire moi-même.
Ensuite un tirage au sort aura lieu parmi tous les votants qui pourront gagner…
- Le gagnant remportera un chèque de 5000 € pour équiper sa cuisine
- Les 20 suivants remporteront des cadeaux Boursin Cuisine
Et en plus des « instants gagnants » auront lieu chaque jour afin de faire remporter des bons d’achats Boursin Cuisine.
Et maintenant c'est donc à vous de jouer ! Venez voter quotidiennement, vous aurez plus de chance de gagner !

Mais pourquoi, bon et maintenant je sens que j'ai des envies de paupiettes moi ! est-ce que je vous raconte ça…

Yum ! Yum ! Yummy le nouveau numéro du Yummy ! Magazine est dans vos kiosques numériques !


Ça y est les pingouins et les ours blancs commencent à rentrer chez eux et les stalactites commencent à fondre… Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule le tout frais tout nouveau Yummy ! Magazine arrive aussi dans vos kiosques numériques ! 
Un numéro qui accueille trois nouvelles venues dans la Yummy Team : Talons Hauts & Cacao et Cuisine Addict et Julia et dans lequel vous retrouverez aussi le reste de la Yummy Team au meilleur de sa forme qui vous propose de découvrir Comfort Food, saveurs asiatiques, des pâtes à tartiner... et toutes vos recettes !
Et n'oubliez pas aussi d'aller faire un tour du côté du British corner de Pascale, qui vous propose un bien étonnant plat emblématique de la cuisine de l'autre côté du Chanel, le Coronation chicken… 
Et aussi d'aller lire l'interview d'Alba Pezone que j'ai eu la chance de recueillir et de savourer sa recette de l'Osso-buco… 
Et aussi… et aussi… Tellement d'autres choses que je vous laisse découvrir dans ce savoureux numéro ! 
- Pour le feuilleter en ligne : cliquer ICI 
- Pour le télécharger : cliquer ICI 
Et n'oubliez pas de penser au prochain numéro en préparant vos petites recettes à base de légumes primeurs (carottes, oignons, navets, poireaux, petits pois, pois gourmands ... ), la rhubarbe ou les amandes dans les desserts…

 Mais pourquoi, bon et si je me lançais dans un p'tit Coronation chicken moi… est-ce que je vous raconte ça…

Jumat, 17 Februari 2012

Elles ont gagné des livres !!! Et vous vous pouvez encore gagner un an de livres…

Et voilà la main innocente de mon hamster a tiré les noms du chapeau et elles ont gagné… et il a gagné !
Maud - Un déjeuner de soleil en Italie. Recettes, histoires et parfums de ma cuisine italienne... d'Edda Onorato aux éditions Altal 
Emmanuel - La cuisine de William Ledeuil. Ze kitchen galerie de William Ledeuil aux éditions Albin Michel.
Mel - 30 minutes chrono de Jamie Oliver Chez Hachette pratique. 
Nolwenn Desclous - Légumes et fruits oubliés de Bérangère Abraham et Valérie Lhomme aux éditions Larousse. 
Emma - Recettes des 3 sœurs pour jeunes fauchés gourmands de Delphine, Evelyne et Annie Mach aux éditions Alternatives. 
Merci à tout le monde d'avoir joué le jeu et n'oubliez pas que vous pouvez encore gagner un an de livres en participant au concours organisé par MyBOOX ! Alors ne tardez pas ! 
Mais pourquoi, bon et après les choux et les gougères qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire… est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 16 Februari 2012

Je ne suis pas une poire ! Quoique… Petit voyage en compagnie des poires Angélys et cakes salés in the cup aux poires…


Pour ma mère il n'y avait pas des poires, ni des pommes d'ailleurs, ni rien d'autre… il y avait UNE poire ! LA poire !
Elle devait avoir la forme d'une poire, mais pas trop ronde, la couleur d'une poire, enfin ce qui était la couleur pour elle, un beau vert bien éclatant et… c'est tout ! Peu importe le goût, peu importe le murissement, peu importe… tant que ça rentrait dans son moule. 
Dans ce cas c'était une poire qu'elle pouvait acheter, et quand ça ne rentrait pas, c'était un truc, et les trucs ils restaient sur les étals des marchands. Et il y en avait des trucs qui n'étaient pas des poires... Elle regardait, soupesait, et si la sanction du truc tombait elle passait au suivant, en espérant enfin trouver ses poires. 
C'était d'ailleurs la même chose pour tous les autres fruits et légumes, hors de ses critères ça devenait des trucs ! Et d'ailleurs même pour les pantalons ça fonctionnait, mais ça c'est une autre histoire… 
Et pendant toute mon enfance j'ai pensé que je n'aimais pas les poires. Enfin les poires de ma mère, ces trucs sur lesquels on se cassait les dents et qui étaient presque aussi aigres qu'un coing pas mûr. 
Et puis quand à mon tour je suis allé faire le marché j'ai essayé de me défaire d'une partie du " bon sens " que ma chère mère m'avait légué en héritage génétique et j'ai essayé d'acheter des trucs. Et j'ai découvert que j'aimais les poires ! 
J'aime les poires comme ces Angélys, j'aime les poires aux arômes intensément parfumés, à la chair fondante et juteuse, j'aime les poires quoi ! 
Et c'est comme ça, à l'invitation des Angélys et de l'Interfel, que nous nous sommes retrouvés à cuisiner avec Christelle et quelques autres blogueuses et blogueurs. Et c'est avec ces poires-là et que nous avons notamment réalisé le p'tit cake in the cup plein de parfums que voilà ! 
Cakes salés in the cup aux poires Angélys 
Ingrédients pour 6 cupcakes : 
Pour les cakes : 1/2 poire Angélys – 2 tranches de jambon cru – 150g de farine - 1 œuf –15cl de lait – 1càs de parmesan râpé très fin - 1càc de levure chimique – 2càs d'huile d'olive – sel et poivre 
Pour le top : 10cl de crème fleurette entière – 1 càs de parmesan râpé très fin – pistaches hachées 
Coupez le jambon et la poire en tout petits cubes. 
Mélangez dans un saladier la farine et la levure, l'œuf, le lait, l'huile d'olive et le parmesan. Ajoutez ensuite la poire et le jambon et mélangez de nouveau. 
Remplissez des tasses au ¾ avec ce mélange, vous pouvez aussi utiliser des moules classiques, et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant environ 30 minutes. Puis laissez refroidir sur une grille. 
Pendant que les cakes refroidissent montez la crème en chantilly bien ferme puis mélangez-la délicatement avec le parmesan. 
Quand les cakes sont froids décorez-les avec la crème au parmesan et finissez avec une pincée de pistaches hachées et une tranchette très fine de poire. 
Et si vous voulez d'autres idées pour cuisiner les poires Angélys n'hésitez pas à cliquer sur les photos pour retrouver les recettes chez quelques-uns des blogueurs et blogueuses qui ont partagé cet atelier très poire ! 
Toutes les photos contenues dans cet article ont été réalisées par le aussi talentueux que sympathique Sébastien Le Roy notre photographe ce jour-la.

Mais pourquoi, mais alors les choux de Bruxelles c'est peut-être bon… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 15 Februari 2012

15h15 c'est l'heure du… Whoopie du jour ! le Whoopies Love n'cœur d'Avocat et Chocolat pour le 1st Woopie's day !

Organiser un p'tit jeu entre vous et moi est forcément pour moi un plaisir, mais aussi un petit moment d'angoisse. Viendront-elles et ils, encore une fois, s'amuser autour de simples recettes juste pour le plaisir du partage ou bien…. Et c'est le ou bien qui angoisse un peu le blogueur qui vous attend… que je suis. 
Et quand ils commencent à arriver on m'entend généralement pousser un long long soupir de soulagement avant qu'un grand cri retentisse dans la maison, un grand Ayé il'z'arrrivent YépéYaaaa ! libérateur. 
Et une fois de plus le cri a résonné dans la maison puisque vos participations commencent à m'arriver ! 
Et pour fêter ces arrivées, j'ai donc décidé comme l'année dernière de vous faire profiter de mes envies du moment en vous proposant à l'occasion un cupcake ou un whoopie de temps en temps à 14h14 ou à 15h15 jusqu'au 11 mars, jour du 4th Cupcake's day et du 1st Woopie's day ! En plus ça sera l'occasion de visiter et de découvrir un blog à chaque fois… 
Aujourd'hui c'est donc le Whoopie Love n'cœur d'Avocat et Chocolat qui ouvre le bal et qui comble autant mon imagination que mon estomac ! 
Et surtout n'hésitez pas à m'envoyer vos participations, je les attends avec gourmandises… 

 
Mais pourquoi, bon le prochain, cupcake ou whoopie ??? est-ce que je vous raconte ça…

Selasa, 14 Februari 2012

J'aime pas la Saint Valentin… j'aime pas la Saint Valentin ! Mais j'aime bien le rose quand même… la preuve chouquettes roses à l'indienne ! !

Je n'ai jamais trop aimé les fêtes où on me dit où il faut faire et forcément la Saint Valentin ne coupe pas à la règle.  
Je n'ai jamais aimé toutes ces fêtes qui quelques fois peuvent nous permettre de nous oublier le reste de l'année, d'oublier les grand-mères ou le travail, les amoureuses ou les sardines en boîte, enfin quand un jour il y aura un jour de la sardine en boîte… ça finira bien par arriver ça. 
Je préfère ces moments où j'arrive à l'improviste comme un couillon mon bouquet de renoncules à la main, un bouquet que j'ai foncé acheter à la petite marchande de fleurs l'œil un peu exorbité, juste parce qu'en rentrant à la maison je me suis rendu compte qu'elle me manquait… 
Ça arrive comme ça sans prévenir ce genre de sensation, ces moments où j'ai juste besoin de tendre ma main et de sentir la sienne, de tourner mon regard et d'attraper le sien, juste du coin de l'œil et de me retrouver alors avec un visage de benêt ému par ce petit bonheur de rien. 
Ça arrive comme ça, ces petits besoins et forcément quand j'ai juste le siège vide de la voiture à côté de moi je m'attrape alors comme le manque d'oxygène, comme un manque d'elle, comme un battement de cœur loupé… 
Alors je m'arrête sur la placette de mon village un peu perdu et je bouquette de la renoncule de toutes les couleurs, de la blanche et de la jaune, de la rose et de la rouge… J'aime les renoncules de toutes les couleurs et je sais qu'elle aussi. 
Et quand je rentre je lui jette le bouquet, parce que l'ours que je suis, les fleurs il les jette, les donner c'est bizarre pour un ours, en espérant qu'elles, elles vont savoir lui raconter tout ce que je ressens à ces moment-là, des choses que mon ours de l'intérieur ne sait pas mettre en mots, toutes ces choses, qui ne vous regardent pas… 
Et tout ça forcément ça vient pas à la Saint Valentin, ça vient quand ça veut, parce que c'est comme ça et qu'on sait pas pourquoi c'est comme ça… Alors tous les ans j'oublie la Saint Valentin et finalement ça tombe bien parce que la Saint Valentin, elle, je l'aime pas ! 
Mais bon comme aussi j'ai quelques neurones de midinette au milieu de ceux de l'ours j'aime bien le rose aussi… personne n'est parfait ! Et voilà comment je finis par faire des chouquettes roses le jour de la Saint Valentin… je vous disais bien que personne n'était pas parfait et moi le premier ! 
Chouquettes roses à l'indienne (recette des chouquettes de Stéphane Glacier) 
Pour les choux Ingrédients : 125g d'eau – 125g de lait – 100g de beurre – 2,5g de sel – 150g de farine – 250g d'œufs (5 œufs ) – 12,5g de sucre – des pistaches hachées finement 
Pour le royal icing à la rose Ingrédients : 15g de blanc d'œuf – 90g de sucre glace – 2càc de sirop de rose
Commencez par les choux, versez l'eau, le lait, le beurre, le sel et le sucre dans une casserole et portez à ébullition à feu doux. Ajoutez alors la farine et mélangez le tout vivement. Quand le mélange est bien homogène remettez sur le feu et faites sécher la pâte pendant une minute ou deux en remuant sans arrêt. 
Videz cette pâte dans le bol d'un batteur équipé d'une pale à mélanger. N'utilisez pas le fouet ! 
Faites tournez une ou deux minutes pour faire tiédir la pâte. Ajoutez les œufs un par un en laissant tourner le batteur, attendez que l'œuf soit bien incorporé avant de mettre le suivant. 
Versez la pâte dans une poche à douille et faites plein de petits tas sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Parsemez la moitié des pistaches sur les choux. 
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes en surveillant bien la cuisson. 
Pendant ce temps préparez le royal icing. Versez dans un bol, le blanc d'œuf, le sucre glace et le sirop de rose et mélangez vivement le tout. 
Quand les choux sont prêts, faites des zibouibouis avec le sirop et parsemez dessus les pistaches restantes. Laissez un peu attendre le temps que le royal icing fige un peu et après… Bollywood et chouquettes ! 
Bollywood chouquettes
For chouquettes: 125g water - 125g Milk - 100g butter - 2.5g of salt - 150g flour -5eggs - 12g sugar - finely chopped pistachios
For the royal icing: 15g egg whites - 90g icing sugar - 2 tsp rose syrup
Start with chouquettes.
Pour the water, milk, butter, salt and sugar in a saucepan and bring to a boil.
Add the flour and stir briskly. Dry the dough for a minute or two, stirring constantly.
Pour the batter into the bowl of a mixer fitted with a paddle.
Rotate one or two minutes to warm the dough.
Add the eggs one by one.
Wait until the egg is fully incorporated before starting thenext.
Pour the batter into a pastry bagand make small heaps of dough on a baking sheet covered with parchment paper. Sprinkle half of pistachio onchouquettes.
Bake in a preheated oven at 180 degrees for thirty minutes.
Meanwhile prepare the royal icing.
Pour into a bowl, egg white, icing sugar and rose syrup and stir.
When the chouquettes are ready addthe royal icing and sprinkle over the remainingpistachios.

Mais pourquoi, bon et si c'était whoopie que je choisissais finalement… est-ce que je vous raconte ça…