Senin, 25 Juni 2012

Demandez mon burger ! demandez mon burger ! Blend, le Camion qui fume et mon B&B aux tomates confites !!!

Entre le hamburger et moi c'est une vieille histoire, très très vieille histoire…
Ça date de l'époque lointaine de l'adolescence où prêt à tout goûter je n'hésitais pas à manger de tout et surtout n'importe quoi ! Je crois que j'en ai mangé de toutes les formes, de toutes les tailles et peut-être même selon leur état de fraicheur, de toutes les couleurs.
Mais à part la regrettée Hollywood Cantine où j'allais de temps en temps manger leur 250, un burger ogresque que j'avalais avec les yeux plein de bonheur avant de me noyer dans une baignoire de Milkshak'fraise… Mais donc à par là les autres burgers n'ont jamais vraiment été mes amis.
Et voilà que le burger semble se réveiller et que de nouvelles adresses apparaissent, des adresses où il semble de nouveau fréquentable, alors je suis moi aussi reparti, l'espoir en bandoulière.
Chez Blend d'abord, Blend et son savoureux hamburger avec sa viande goûteuse et fondante à la fois, cuite juste à point demandé, ces buns parfumés , son bacon croustillant et son cheddar fondant.
Mais aussi ses tables lilliputiennes et son local digne d'une maison de poupées devant lequel il faut souvent faire le pied de grue pendant d'interminables dizaines de minutes.
J'ai aimé leur burger qui a disparu en à peine quatre bouchées voraces, peut-être qu'un poil de plus… mais pourquoi n'ont-il pas fait juste un drive'in, quand on a si peu de place et envie de tant de clients, au moins on pourrait attendre assis !
Et puis l'autre jour alors que nous allions partir chacun de notre côté après un atelier commun, Pascale et moi avons vu le Camion qui fume, et j'ai l'impression que nous avons pensé la même chose, plus vraiment faim mais… C'est fou ce que peut nous faire faire la bouffe…
Il faut dire qu'à peine une dizaine de personnes attendaient devant le camion, une occasion inespérée compte tenu du succès habituel du Camion qui fume.
Et quelques minutes après nous étions notre généreux burger à la main et là nous avons oublié notre manque d'appétit dès la première bouchée ! Buns moelleux à souhait, viande savoureuse comme un steak  que l'on aurait haché amoureusement à la main, salade croquante, fromage coulant, tomate, pickles, oignons… tout est parfait. Pascale lâche un c'est bon ! qui résume tout, je n'ai même pas le courage de lui répondre, je préfère savourer ma dernière bouchée… C'est fou ce que peut nous faire faire la bouffe.
Trois minutes plus tard je suis de nouveau devant le camion à commander quatre burgers de plus accompagnés d'un grand sourire de Kristin, le lutin malin qui tient la cuisine et les commandes du camion. Pour la maison me glisse-t-elle ? Pour la maison, je confirme avant de penser si je résiste…

Les burgers du camion qui fume sont donc irréprochables et mon seul regret du soir sera qu'un seul burger était proposé au menu, le classique, et que je n'ai pas pu dévorer les autres spécialités de la maison !
Néanmoins tout comme chez Blend, habituellement il faut mériter son burger du Camion qui fume alors armez-vous de patience, ce dont je manque quand il s'agit de manger !
Au final il semble que les burgers de qualité soient de retour à Paris pour peu que   l'on ait le temps, beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps ou un peu de chance, ce qui reste pour moi le plus grand handicap de ces deux lieux. Suffisamment pour que je n'y retourne pas ? faut voir…
Et du coup le lendemain j'ai forcément eu envie de burgers maison ce qui reste peut-être le moyen le plus sûr d'avoir le goût sans attendre… ou presque !
Et si vous avez d'autres adresses, je prends !!!
B&B aux tomates confites
Ingrédients pour chaque burger : 1bun si possible maison – 120g de steak haché – 4 tranches très fines de lard fumé - 5 ou 6 petites tomates cerises – 2 ou 3 oignons nouveaux – 1ou 2 feuilles de salades (de la feuille de chène en ce qui me concerne) – du fromage, du cheddar fondu, c'est bien mais sinon comme moi du fromage carré qui fond, pas vraiment de goût mais fondant - votre sauce préférée (un conseil essayez le burger brown sauce-moutarde, 50/50 de chaque…) – huile d'olive - sel et poivre
Commencez par mettre les tomates cerises au four, à 180°, dans un plat arrosées d'un filet d'huile. Laissez-les jusqu'à ce qu'elles soient bien ridées presque à se défaire.
Pendant ce temps émincez les oignons, puis cuisez-les à la poêle avec un filet d'huile, et à feu moyen jusqu'à ce qu'ils commencent à dorer.
Préparez enfin la viande, faites un joli palet bien rond, posez-le sur une tranche de lard puis repliez-la de manière à la ramener sur le dessus. Tournez la viande d'un quart de tour sur une nouvelle tranche de lard, rabattez de la même manière. Tournez d'un huitième de tour et recommencez la manœuvre une nouvelle fois avec une autre tranche de lard puis recommencez avec la dernière tranche en tournant d'un quart. Les photos devraient vous aider à comprendre le principe. Terminez en piquant un cure dent au centre de la viande pour maintenir le tout.
Mettez les palets de viande emballée dans un four préchauffé à 220° pendant 18 à 20 minutes.
Quand la viande est prête, faites griller les pains puis montez les hamburgers.
D'abord la salade, le fromage, la viande, les oignons et les tomates… de la sauce si vous voulez ! et il n'y a plus qu'à ouvrir la bouche bien bien grand !

Blend : 44 rue d'Argout Paris 2e et sur leur site internet : Blend
Le Camion qui fume étant itinérant suivez le sur son site : Le Camion qui fume

Mais pourquoi, je me demande ce que je vais bien pouvoir mettre dans mon prochain… est-ce que je vous raconte ça…

Tidak ada komentar:

Posting Komentar