Jumat, 31 Agustus 2012

Esprit libre



Pour Mogiza.

Le vendredi c'est retour vers le futur ! Petites tartelettes aux petits fruits rouges, un dessert presque léger !

C'est curieux parce que, comme Anne, quand j'ai faim j'aurais plutôt tendance à hurler saucisson !!! qu'à pousser des cris d'amour pour n'importe quelle spécialité sucrée. 
C'est curieux parce qu'à force d'explorer mon propre blog à la recherche d'une recette de son passé à remettre au goût du jour, je me rends compte à quel point il est question par ici de sucré.

C'est bien simple je crois que j'ai triplé mon taux de glycémie rien qu'en regardant toutes les recettes de saison des années précédentes ! Et du coup j'ai essayé d'en trouver une avec quelques jolis fruits dedans histoire de… et voilà donc pourquoi ces petites tartelettes presque légères reviennent à la lumière aujourd'hui par ici.

Petites tartelettes aux petits fruits rouges… une idée attrapée du côté de l'Express remise à ma sauce…
Ingrédients :

Pour les fonds : 250g de farine – 100g de sucre roux en poudre (attention à prendre du sucre assez fin) – 150g de beurre – 1œuf – 1pincée de sel

Pour la crème : 20cl de lait – 120g de beurre – 60g de sucre en poudre –2 jaunes d'œufs - 4cl de jus de citron – 1càc de maïzena

Pour le reste :
1 barquette de framboises – 1 barquette de fraises des bois – du sirop d'érable – des fleurs de menthe
Mettez dans un saladier la farine, le beurre coupé en petits morceaux (plutôt frais le beurre) et le sel et mélangez jusqu'à obtenir une consistance sableuse.
Mélangez à part l'œuf et le sucre puis versez sur la première préparation, mélangez rapidement et dès qu'une pâte se forme faites une boule, mettez-la dans un film alimentaire et réservez-la au frais une bonne heure.
Pendant ce temps, préparez la crème de la garniture. Battez le sucre et les jaunes d'œufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajoutez la maïzena et le jus de citron et poursuivez jusqu'à obtenir une mousse homogène. Faites chauffer le lait et le beurre dans une casserole puis versez en filet sur le mélange précédent en remuant sans arrêt.
Remettez le tout dans la casserole puis faites chauffer sans arrêter de remuer jusqu'à ce que la crème épaississe. Videz dans un petit saladier.
Réservez la crème au frais le temps de faire les fonds, pour cela il vaut mieux utiliser des cercles mais des moules feront aussi l'affaire.
Découpez la pâte en petites boules de la taille d'une noix étalez-la le plus finement possible, plus elle sera fine, plus les tartelettes seront bonnes… Etalez la pâte sur du papier sulfurisé cela sera ainsi plus facile de les retourner dans les cercles.
Mettez la pâte dans les cercles (posez-les sur une plaque, découpez la pâte si elle dépasse, remplissez les moules avec des haricots ou des billes de cuisson et enfournez ensuite pendant 15 minutes à 150°. Quand les fonds sont cuits laissez-les un peu refroidir,  démoulez-
les
, puis  laissez-
les
 complètement refroidir sur une grille.
Il n'y a plus qu'à garnir les tartelettes de crème, de framboises et de fleurs de menthe ou de fraises des bois et de sirop d'érable légèrement réduit, à sortir vos couverts et à vous asseoir dans l'herbe…


Mais pourquoi, je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que ça va pas s'arranger côté dessert… est-ce que je vous raconte ça…

Coups d'cœur, coups d'vin, Champagnes Inédits, Tables Insolites parce qu'il est peut-être temps de découvrir ou de rédécouvrir le champagne…

Champagne ? Me demande Isabelle à l'oreille… Non, elle ne me l'a pas susurré, elle était simplement au bout du fil cette drôle de fille à qui finalement je me rends compte que je ne sais pas dire non.
Un silence…
Le champagne n'est pas pour moi une évidence, il ne déclenche pas dans mon imaginaire des images de filles lascives sur lesquelles on viendrait laper les petites bulles à même le nombril, ni rien d'autre d'ailleurs… Les bulles et moi n'avons jamais encore vécu de grandes passions.
Elle n'attend pas la fin de mon silence, fais-moi juste confiance qu'elle ajoute… Je ne suis pas sûr que j'ai répondu avant qu'elle ait considéré que j'avais réellement dit oui.
Quelques temps plus tard je me retrouve devant chez Passard, devant l'Arpège avec cette même question qui continuait à me courir dans la tête… Champagne ? Champagne ? Et comme il y a quand même plus cruel comme situation que d'étaler son auto-psychanalyse sur le trottoir de devant l'Arpège, je suis entré.
C'est là que j'ai découvert Anne-Marie Chabbert, l'organisatrice de ces repas où le champagne vient s'installer à la table depuis le début jusqu'à la fin du repas, ses Champagnes Inédits, Tables Insolites.
C'est aussi là que j'ai découvert qu'Anne-Marie Chabbert ne parle pas de champagne, qu'elle ne fait pas déguster du champagne, elle le vit et vous invite à la rejoindre dans une sorte de corps à cœur avec le champagne.
Ses mains ne sont jamais loin d'une de ces lourdes bouteilles, comme si tout pouvait devenir une bonne raison de les toucher, relire une étiquette, vérifier une température, tendre la bouteille vers un verre… tout est une bonne raison…
Et ce jour-là quand j'ai attrapé encore un peu inquiet mon premier verre, une cuvée blanc de blanc de la Maison Manceaux, accompagné des mots d'Anne-Marie et des mets d'Alain Passart j'ai découvert bien des choses.
J'ai découvert que les bulles pouvaient devenir d'infinies pétillances tant elles semblent fines et habitées, que l'on peut presque s'imaginer dans une prairie de fraicheur quand on passe le nez à sa portée, que d'autres sensations peuvent très vite venir dès la première gorgée, d'autres odeurs, celles d'une allée sous la pluie, quand les pierres crépitent sous la chaleur, une allée bordée de champs et d'abricotiers, et que l'on peut alors se laisser emporter par sa légèreté, sa droiture, et cette simplicité évidente qui font les grands vins…
C'est peut-être à ce moment-là que je me suis demandé pour la première fois si finalement le champagne ne serait pas simplement qu'un grand vin digne d'accompagner les plus fins des repas, simplement.
Par décence je ne vous raconterai pas la suite de ce repas, ni ce que j'ai mangé ni ce que  j'ai bu parce que j'ai eu trop souvent ce sentiment du mangeur d'ortolans qui considère son plaisir trop indécent au point de se cacher sous une serviette.
Je vous dirais juste que je suis parti de là-bas avec un drôle de sourire aux lèvres, un drôle de sourire avec un goût de béatitude et plus d'une bulle dans la tête.
Si vous voulez, vous aussi, participer à une de ces occasions uniques que constituent les Champagnes Inédits, Tables Insolites (CITI)
6 septembre – L’Arpège « Les champagnes blancs de blancs »
20 septembre – Les Grandes Bouches « Les champagnes extra brut »
4 octobre – Jadis « Les champagnes millésimés »
29 novembre – L’Arpège « Les cuvées de prestige »
30 novembre – L’Hédoniste « Les champagnes extra brut »
1er décembre – Les Grandes Bouches « Les champagnes rosés millésimés »
19 décembre – Jadis « Les champagnes élevés en fûts »
Mais attention les places sont rares, ne tardez pas à vous renseigner ou à réserver auprès d’Anne-Marie Chabbert par mail à anne-marie.chabbert@wanadoo.fr ou bien du restaurant concerné en mentionnant  " Menu CITI ".

Mais pourquoi, bon la prochaine fois j'essaye de lui dire non, juste pour voir si j'y arrive… après je lui dirais oui… est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 30 Agustus 2012

Après le plat, le dessert… Inspiration Jamie Oliver toujours au programme ! Comme un tiramisu fruité Jamie ! Jamie…

Des fois il m'agace quand même peu le Jamie Oliver, des fois…
Des quand en lisant une de ses recettes je me frappe subitement le genou en criant mais bon sang mais c'est bien sûr ! tellement la recette me semble évidente et tellement j'aurais voulu avoir l'idée avant ce foutu… Enfin voilà des fois il m'agace ! Comme avec cette sorte de tiramisu fruité, encore inspiré d'une recette de son 30 minutes chrono paru chez Hachette Cuisine, qui a disparu en trois coups de cuillère à soupe, une recette que j'ai à peine remise à ma sauce. 
Comme un tiramisu fruité Jamie ! Jamie…
Ingrédients : 1 paquet de boudoirs – 250g de mascarpone – 10cl de lait – le jus et le zeste d'1/2 citron - 125g de framboises - 1 nectarine assez mure – 25cl de jus d'orange – 7cl de limoncello - du chocolat noir
Mélangez dans une assiette creuse le jus d'orange et le limoncello.
Trempez les boudoirs des deux côtés dans le liquide puis rangez-les dans le plat, trempouillez généreux.
Mélangez dans un bol d'abord doucement puis vivement le mascarpone et le lait. Ajoutez le jus de citron et le zeste.
Couvrez les boudoirs avec ce mélange crémeux.
Laissez au frais deux bonnes heures.
Au moment de servir coupez la nectarine en quartiers et répartissez-les sur la crème.
Répartissez aussi les framboises et terminez en râpant du chocolat sur le tout, soyez généreux !

Mais pourquoi, tiens ça fait longtemps que je n'ai pas eu de nouvelles de Nigellaaaaa… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 29 Agustus 2012

Jamie, Jamie toujours plus fort ! toujours plus vite !!! et un petit plat de pâtes à la Jamie Oliver…

Jamie Oliver est un drôle de type qui n'est pas toujours où on l'attend… enfin pour peu qu'il nous laisse le temps de l'attendre !
A peine sortie sa nouvelle bible de la cuisine Britannique que le revoilà en train d'enchainer les livres à la vitesse du guépard sentant qu'une antilope est en train de folâtrer dans l'herbe fraîche… Et quand Jamie Oliver passe à la vitesse supérieure les bibliothèques ont intérêt à s'agrandir vite, très vite ! Puisque cette fois ce n'est pas un livre mais toute une collection de petits livres malins que le trublion de la cuisine propose.
En effet, après la première avalanche du début de l'année, et trois premiers titres, voilà les trois nouveaux venus de la série Jamie Oliver & Co, Burgers, barbecues et salade, Cuisine du monde et Apérosqui paraissent chez Hachette Cuisine. Les livres de cette série ne sont pas uniquement composés de recette de Jamie Oliver comme l'indique le Co du titre, ce sont des compilations de ses revues Jamie Magazine, mais pour autant c'est du Jamie pur jus !
Parce que si toutes les recettes ne sont donc pas signées par lui la touche du cuisinier britannique est tellement présente que l'on pourrait s'y tromper et je mets au défi quiconque de reconnaître parmi ces ouvrages qui est derrière les fourneaux, Jamie ou pas Jamie.
 Alors si vous avez envie de votre dose de Jamie Oliver en attendant le prochain, et de retrouver les recettes de son magazine qui malheureusement n'est pas encore traduit en français, dans ces petits livres astucieux où les recettes sont classées par thématiques, n'hésitez pas ! Même moi qui ai pourtant presque toutes ses revues je les ai posés avec plaisir sur les étagères de ma bibliothèque culinaire… c'est vous dire…
Et pour fêter ces nouveaux venus une petite recette à la Jamie Oliver, une recette inspirée par un plat de pâtes trouvée dans son 30 minutes chrono.
Petites pâtes en pesto d'amandes et tomates 
Ingrédients : 500g de rigatoni ou d'autres pâtes – 30g de parmesan – 90g d'amandes effilées – 1ou 2 gousses d'ail – ¼ de piment séché fort – 4 filets d'anchois à l'huile – 1bouquet de basilic – 500g de tomates cerise – huile d'olive - sel et poivre
Commencez par cuire les pâtes selon les indications de l'emballage.
Coupez ensuite toutes les tomates cerise en deux.
Versez un filet d'huile dans une poêle et faites-la chauffer à feu vif. Quand elle est bien chaude versez-y 300g de tomates cerise. Laissez-les revenir en remuant souvent jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer mais sans encore se défaire.
Versez dans le bol d'un mixer les amandes, le parmesan, l'ail et le piment et mixez grossièrement le tout.
Ajoutez la moitié des tomates de la poêle, le basilic effeuillé, gardez de côté les plus petites feuilles et les anchois et redonnez un bon tour de mixer.
Versez cette sauce dans un saladier, ajoutez les tomates restant dans la poêle et les pâtes, poivrez rectifiez éventuellement en sel et mélangez le tout.
Juste au moment de servir ajoutez les tomates crues restante et les petites feuilles de basilic restantes.

Et surtout ne restez pas trop loin de votre librairie, le prochain Jamie Oliver, Jamie's 15-Minute Meals  est annoncé en Angleterre pour le 27 septembre prochain !
Ouvrages offerts

Mais pourquoi, moi j'attends qu'il nous prépare un repas en 3 minutes j'le sens capable ! est-ce que je vous raconte ça…

Selasa, 28 Agustus 2012

And the Winner is… Fin du suspense concernant le jeu Mmmbox !

Et voilà après écrivage de nombreux, très nombreux petits papiers avec vos noms, remuage et tirage par la main la plus innocente de ma maison, mon hamster, celle qui va donc recevoir très bientôt la Mmmbox ! est…
 
Viviana... Bonjour et merci pour ce concours, dans la Mmmbox j'aimerais trouver des produits inédits et originaux que l'on ne trouve pas en commerce. Mais aussi des produits régionaux français qui permettraient de mieux connaître la cuisine française autour d'une recette^^ 

Dont vous pouvez découvrir le blog Menthe et Citron vert à cette occasion. 
J'attends maintenant ces coordonnées pour lui faire envoyer ça Mmmbox !

Merci tout le monde pour vos participations, j'espère que les créateurs de miambox s'ils sont malins vont les lire parce que je pense qu'il y a là de quoi faire des boîtes gourmandes qui risqueraient d'avoir bien du succès… J'dis ça j'dis rien et à très vite pour d'autres petits jeux… très vite !

Mais pourquoi, je me demande si ça serait pas une bonne idée une box sur le thé… est-ce que je vous raconte ça…

Senin, 27 Agustus 2012

Tentation Ooooh tentation ! Mais pourquoi je ne résiste jamais à la tentation… Tentation swirl fudge Oreo et chocolat !

Des fois je me donne l'impression d'avoir deux cerveaux, l'un raisonnable avec plein de bonnes résolutions. Qui ne pense que fruits et légumes,  qui se demande quel Smoothie totaly nature il va bien pouvoir inventer, qui pense que le quinoa devrait être élevé au rang de trésor de l'humanité et que ce n'est pas la femme l'avenir de l'homme mais le tofu… Un cerveau qui doit avoir quelques germes qui poussent par là, un cerveau Healthy and Freshness, responsable et équitable en quelque sorte…
Et en face il y a le cerveau qui a basculé depuis très très longtemps dans le côté noir de la force ! 
Un cerveau qui n'hésite pas à m'imaginer nu couvert de ketchup me servant à saucer les hamburgers que je tiens dans les mains quatre par quatre alors que je suis en train de surfer sur des vagues de milk shake chocolat chantilly… Pour celui-là rien n'est jamais trop sucré ou trop gras ! Il ne veut pas manger des chiens chauds à moins que ce ne soit des saint Bernard ! Lui, rien ne l'arrête et sa devise pourrait être gras grand grouiiik !
Et à chaque fois que je me trouve devant une tentation très tentante ces deux cerveaux semblent se battre, semblent seulement parce que très très très souvent… il gagne… je vous laisse deviner lequel avec la recette suivante…
Tentation swirl fudge Oreo et chocolat !
Ingrédients : 150g d'Oreo – 125g de chocolat noir – 125g de chocolat blanc – 200g de lait concentré sucré
Commencez en cassant les Oreo en morceaux.
Cassez les deux chocolats grossièrement et mettez-les dans deux bols. Ajoutez la moitié du lait concentré dans chaque bol de chocolat et faites fondre le tout.
Déposez les trois quarts des Oreo dans un moule de 18x18cm couvert de papier sulfurisé.
Versez par dessus les deux chocolats en les entremêlant.
Ajoutez les Oreo restants, tassez un peu le tout.
Laissez refroidir au frais pendant une bonne heure.
Coupez en tout petits quartiers en vous demandant combien de cerveaux vous avez…
Et si vous n'aimez pas un des chocolats n'hésitez pas à en utiliser un autre, vous pouvez par exemple remplacer le chocolat noir par du chocolat au lait. 

Mais pourquoi, tiens ça fait longtemps que je n'ai pas cuisiné de Jamie… un autre grand raisonnable… est-ce que je vous raconte ça…

Le renarthéière

Pour faire une pause, j'ai dessiné ça.

Minggu, 26 Agustus 2012

Petits plaisirs du dimanche matin… p'tites barres granola chocolat et cranberries !

Des fois j'ai juste envie de faire un p'tit truc vraiment pas compliqué qui fasse plaisir, juste par exemple pour changer de la routine du petit déjeuner du dimanche matin. Et comme il me restait un peu de granola après les cookies d'hier je n'ai pas résisté à l'envie…
Barres granola chocolat et cranberries
Ingrédients pour environ 6 à 8 barres : 150g de chocolat noir – 10g de lait concentré sucré – 150g de granola (encore une fois j'ai utilisé le granola Kluger) – 30g de cranberries séchées ou d'un autre fruit sec  (raisin, abricots ou figues coupées en petits bouts) - 25g de chocolat blanc
Mélangez dans un petit saladier le granola et les cranberries.
Mettez dans un bol 100g de chocolat noir haché grossièrement et le lait concentré et faites fondre le chocolat. Mélangez rapidement et versez sur le granola au cranberries, remuez bien le tout.
Faites fondre les 50g de chocolat noir restant, et tapissez avec le fond des moules, une petite cuillère à café dans chaque c'est bien.
Utilisez des moules rectangulaires en flexipan, les miens font environ 3cm sur 12. Sinon vous pouvez aussi  utiliser un petit moule et coupez ensuite les barres, faites-les dans ce cas moins hautes ça va être très très difficile à couper.
Répartissez ensuite le granola au chocolat dans les moules, deux centimètres de hauteur c'est bien, et tassez bien.
Terminez en faisant des zibouibouis avec le chocolat blanc fondu.
Après au frais juste le temps de laisser durcir et… à table ! 
Vous pouvez bien sûr utiliser du chocolat au lait voir même du chocolat blanc pour réaliser ces barres.

Mais pourquoi, bon j'ai pas quelques recettes très Nutella à faire moi… est-ce que je vous raconte ça…

Sabtu, 25 Agustus 2012

Dimanche après-midi en bord de Seine, Brunch Bazar au Wanderlust, Catherine Kluger et cookies croquants au granola…

Le dimanche après-midi ça a souvent été pour moi des moments à rien, des après-midis sans vraiment de but à regarder le temps passer….
Il faut dire qu'il n'y avait souvent pas grand chose à faire ces après-midis-là, une fois le marché du matin fait et les courses rangées. Surtout quand les mots balades et campagne ont tendance à donner des crises d'urticaire galopantes et que vous savez que vous allez en revenir encore une fois avec un unique champignon tout miteux parce que les bons coins… ben vous ne les connaissez pas !
Mais heureusement il reste quelques endroits où le désœuvré du dimanche pourra trouver de quoi  illuminer son après-midi. Et une des bonnes idées des dimanches après-midi est d'aller trainer du côté du Brunch Bazar au Wanderlust !
Là, vous pourrez selon les dimanches, flâner un verre à la main, écouter le dj du jour, vous faire raser, acheter l'appareil photo vintage de vos rêves ou un bouquet de fleur, des vêtements ou un film sur livre, vous faire faire les ongles et trouver des tas de choses qui se mangent et qui se boivent… ou simplement prendre le vent face à la Seine en criant Je suis le roi du mooonde…enfin si vous tenez à sauvegarder votre égo contentez-vous d'un long cri intérieur ! Vous pouvez donc, là, faire tout ça et bien d'autres choses…
Et moi le jour où j'ai été y trainé, voyant que Catherine Kluger y tenait un stand gourmand, je suis allé papoter avec elle, manger des tartes, bien sûr, sa tarte au chocolat est toujours aussi redoutable et m'attraper un paquet de granola que j'ai eu très vite envie de transformer en plein de choses et notamment en cookies savoureusement croquants !
Et comme quelques images valent bien mieux que de grands discours voilà à quoi ressemblent un Brunch Bazar au Wanderlust…

Et si vous n'êtes pas très sorties du dimanche ou juste que vous vivez à l'autre bout du pays, le dimanche après midi peut aussi être un bon moment pour faire des cookies, des cookies croquants et odorants !
Cookies croquants au granola et chocolat
Ingrédients pour 12 cookies : 150g beurre - 220g sucre roux - 250g farine - 140g chocolat noir  - 1 œuf - 100 g de granola Kluger (vous pouvez le remplacer par un autre granola mais celui-là est tellement bon…) - 5g levure
Préchauffez le four à 160°.
Battez ensemble le beurre et le sucre roux jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ajoutez l'œuf et battez de nouveau. Mélangez la farine avec la levure. Incorporez la farine et la levure au mélange précédent.
Faites fondre le chocolat et ajoutez-le à la pâte, n'insistez pas trop, le mélange doit garder un aspect marbré. Ajoutez le granola en mélangeant rapidement.
Si la pâte est trop molle pour la travailler, mettez-la au frais quelques minutes.
Faites des boules grossières de pâte d'environ 60g et posez-les au fur et à mesure sur une plaque couverte de papier sulfurisé en les espaçant bien, ne mettez pas plus de 9 cookies sur une même plaque.
Faites cuire au four pendant 15 minutes. Laissez refroidir et mangez...
Et pour tout savoir sur le Brunch Bazar au Wanderlust de demain cliquez simplement sur l'affiche juste en dessous…
Mais pourquoi, je me demande si finalement les coins à champignons ne seraient pas une légende… est-ce que je vous raconte ça…

Jumat, 24 Agustus 2012

Le vendredi c'est retour vers le futur ! Frozen yogurt à l'indienne parce que c'est bien encore l'été !

Difficile de déjà renoncer à l'été, il faut dire qu'on a presque pas eu le temps de s'habituer et voilà déjà septembre qui s'amène avec la rentrée, les impôts… et surtout l'automne !
Alors en fouillant dans mes archives j'ai cherché quelque chose qui me donnait l'impression d'être encore dans un été flamboyant, qui donne l'impression d'avoir encore les fesses dans le sable et les pieds dans la mer… Et forcément je me suis attrapé une envie de glace et de frozen yogurt et comme en plus Ganesh va bientôt être fêté, mais ça je vous en reparle bientôt, frozen yogurt à l'indienne !
Frozen yogurt à l'indienne
Ingrédients : 150g d'abricot – 1 yogurt du type yaourt à la grecque – 50g de fromage blanc – 1càs de pistaches émondées hachées – 1 ou 2 traits de sirop de rose
Coupez l'abricot en petit cubes, puis étalez-la dans une assiette et faites congeler. Il faut que les fruits soient bien bien congelés sinon le frozen finira en soupe de yaourt !
Placez tous les ingrédients dans un mixer et mixez très finement la préparation. Vous allez voir la glace se former et devenir onctueuse. N'insistez pas trop sinon vous allez la faire fondre.
Versez la crème dans un verre ou une petite assiette bien fraîche, versez les pistaches et remuez rapidement. Servez en versant au dernier moment un trait ou deux de sirop de rose.
Pour avoir un frozen yogurt bien frais pensez à mettre le yaourt pendant une dizaine de minutes au congélateur avant de l'utiliser.

Mais pourquoi, bon cela dit moi j'préfère l'automne mais faut pas l'dire… est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 23 Agustus 2012

Comme une cuajada aux mirabelles et Elvira, parce que des fois il suffit de peu de choses pour voir une éclaircie…

Il y a des jours où j'ai un p'tit coup de moins d'envie de cuisine et d'autres choses… 
Et ces jours-là j'ai mes petits boosters de vie et d'envies, ces petites choses qui font qu'une journée passe du maussade au réjouissant, qui font qu'on ait subitement du plaisir à être au dessus d'une sauce et à la tourner et la retourner juste pour le plaisir de ceux qui vont la manger.

Une de ces petites choses qui ne paraissent rien mais qui m'ont souvent retourné le moral a souvent été un simple passage dans une des maisons d'Elvira, sur ces blogs, Tasca da Elvira ou Elvira's Bistrot à la recherche de ses recettes et de ses mots, à sa rencontre.
Je n'ai jamais rencontré Elvira, un de mes regrets de vieux blogueurs, plus de sept ans déjà qu'on se croise et recroise virtuellement mais je ne l'ai donc jamais rencontrée. Et pourtant j'en ai passé des moments avec elle, à apprendre, comprendre, à m'amuser, à échanger…
J'ai même pensé apprendre le portugais à cause d'elle pour la lire en version originale. Et puis je me souvenu que même le meilleur des linguistes anglais ne comprendrait rien à mes glapissements quand je me lance dans une interprétation d'une bluette britannique, et j'ai imaginé ce que pourrait donner un de mes chants de baleine en train de muer dans la langue d'Elvira, peut-être l'annonce d'une régression des naissances mondiales et j'ai renoncé…  mais c'était à deux doigts.
Et l'autre jour alors que j'étais chez une amie et à l'heure du dessert je lui ai demandé d'où venait cette étrange flan couvert cannelle, elle m'a lancé avec un regard complice, ça vient de chez Elvira… J'ai senti à ce moment que je n'étais pas le seul à m'attraper de la réjouissance et du plaisir chez Elvira.
Il n'en fallait pas plus pour que j'ai envie d'essayer ce dessert, un peu à ma manière, un dessert que deux de mes gourmands ont littéralement englouti, un dessert bien réjouissant, comme Elvira…
La cuajada comme chez Elvira aux mirabelles
Ingrédients : 300g de mirabelles - 1 yaourt de brebis - 1 gros œuf - 1 mesure* de farine de blé – 1 mesure et ½ de lait - 1 mesure de sucre en poudre  - 60 g de beurre fondu - cannelle moulue - beurre et farine pour le moule
* utiliser le pot de yaourt vide comme mesure.

Beurrez et farinez un moule à manqué.
Dénoyautez les mirabelles, pas la peine de les couper entièrement en deux et mettez-les dans le moule.
Dans un saladier mélangez bien le yaourt avec le beurre fondu. Ajouter les œufs, le lait, le sucre et la farine. Battez bien le tout à l'aide d'un fouet jusqu'à obtenir une préparation lisse et parfaitement liée.
Versez la préparation dans le moule sur les mirabelles et saupoudrez avec un peu de cannelle moulue et de sucre en poudre. Enfournez dans un four préchauffé à 160ºC pendant environ 40 minutes.

Retirez la cuajada du four et laissez-la complètement refroidir. Gardez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

Mais pourquoi, et pourquoi ils ne creuseraient pas un tunnel jusqu'aux Açores d'abord… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 22 Agustus 2012

A la recherche de la tomate perdue, le retour… et salade de tomates, petites et grandes, aux pêches et à la menthe !

Je suis des fois un peu monomaniaque… un peu ! 
L'autre jour j'allais faire mes petites courses du côté du marché de Sens avec surtout dans l'idée de revenir avec quelques cœurs de bœuf et autant d'olivettes qui finiraient avec un beau bouquet d'herbes et quelques autres petites choses attrapées au vol. Faut dire que c'est la saison de la tomate et que les cœurs de bœufs et autres tomates de pleine terre produites avec patience ça me remue sacrément l'appétit en ce moment.
Mon parcours dans le marché était déjà tracé, tel le Pacman je savais quelles allées j'allais prendre, où je m'arrêterais pour remplir mon petit panier, la petite marchande en entrant juste à côté de la p'tite dame au bazar de placard et puis le monsieur aux herbes avec son charriot et son p'tit chapeaux et puis…
Et me voilà donc devant l'entrée hop hop devant l'étal, je lève un doigt amical pour héler la marchande d'un mes tomates préférées un bon kilo siouplait ! et… pas d'tomates, pas d'marchande… J'ai le doigt qui en retombe de dépit. Et je m'interroge soudain, une salade de tomates sans tomates ça commence tendu comme courses !
Pas grave que je me dis allons voir le papi aux herbes, j'arriverais peut-être à me traquer la tomate sur un autre étal. Hop hop deux allées plus loin je relève mon doigt prêt à dévaliser mon papi de ses bouquets d'herbes aromatiques terriblement aromatiques et là j'ai carrément un ramollissement du doigt ! pas d'petit vieux, pas charriot, nib ! rien ! pas d'chapeau et pas d'herbes !
Là j'commence à avoir le bec d'une poule tirant sur un ver de terre et se retrouvant face un boa constrictor ! Faut dire qu'une salade de tomate aux herbes sans tomates et sans herbes ça mettait la tension à la limite.

Généralement dans les cas comme ça quand le monde devient l'injustice même et que le sort s'acharne sur moi sans fin, je rationnalise… J'ai donc rationnalisé la situation, je me suis assis par terre en pleurant les bras au ciel en sanglotant pourquoi moi ! pourquoi moi !!!
Et après avoir fini de rationnaliser je me suis relevé et tel un homme nouveau je suis reparti à la recherche de quelque chose à mettre dans ma salade sans tomates et sans herbes. 
Et comme le vent avait visiblement tourné quand je me suis arrêté pour prendre quelques jolies pêches que je comptais mettre dans ma salade sans… enfin dans ma salade, la p'tite dame avait aussi, tomates et herbes… des fois le bonheur ça tient juste à pas grand chose !
Salade de tomates petites et grandes aux pêches et à la menthe
Ingrédients :   1 ou 2 belles tomates cœur de bœuf (ou marmande) – 1 poignée de tomates cerise – 1 pêche blanche – de la menthe (si elle est en fleur utilisez aussi les fleurs) – 1càc de confiture de pêche – huile d'olive – vinaigre de cidre – sel et poivre
Coupez les cœurs de bœufs en jolis cubes et les tomates cerise en deux. Coupez la pêche en fins quartiers, j'ai gardé la peau mais vous pouvez aussi l'enlever.
Mélangez tomates et pêches.
Réalisez la vinaigrette avec de l'huile d'olive et du vinaigre, un peu de sel, un peu de poivre et ajoutez la confiture de pêche avant de mélangez le tout.
Arrosez généreusement votre salade de cette sauce.
Parsemez des feuilles et des fleurs de menthe.

Mais pourquoi, bon et au fait je n'ai toujours pas trouvé des bonnes adresses cœur de bœuf sur Paris moi… est-ce que je vous raconte ça…

Senin, 20 Agustus 2012

Mini cakes multicolores aux bâtonnets Grands Coraya

Envie d'une petite recette toute simple de cake pour tous les moments gourmands ? Pour un apéritif, un petit diner du dimanche soir ou un slunch tranquille, essayez ce cake tout en parfums, en goûts, en saveurs et en couleurs !  Et si vos enfants sont du repas, un conseil préparez-en beaucoup beaucoup beaucoup !
Mini cakes multicolores aux bâtonnets Grands Coraya
Ingrédients pour 3 cakes: 9 bâtonnets de Grands Coraya - 150g de farine - 1 càc de levure chimique - 15 cl de lait -  2 càs d'huile d'olive - 1 œuf - 50g de d'olives vertes - 25g de tomates séchées – Sel - Poivre
Coupez les olives vertes en rondelles.
Émincez assez finement les tomates séchées.
Versez dans un saladier la farine, la levure, le lait, l'huile d'olive et l'oeuf et mélangez bien le tout.
Ajoutez les olives et les tomates séchées, salez, poivrez et mélangez rapidement le tout.
Huilez légèrement vos moules, puis versez 2 càs de pâte au fond des moules.
Posez sur la pâte un bâtonnet de Grand Coraya en diagonale et enfoncez-le légèrement.
Couvrez de nouveau avec 2 càs de pâte, mettez un nouveau bâtonnet de Grand Coraya , toujours en diagonale mais en inversant le sens.
Couvrez avec la pâte restante, puis posez un dernier bâtonnet de Grand Coraya et enfoncez-le légèrement.
Enfournez dans un four préchauffé à 180°C pendant une trentaine de minutes.
Laissez tiédir ou complètement refroidir, coupez en tranches et servez par exemple avec une jolie salade de pousses mélangées.
La semaine prochaine vous pourrez découvrir la recette de Mamina une Salade de coquillettes en risotto aux mini bâtonnets Petits Coraya
Article sponsorisé 

Mais pourquoi, et en plus j'ai oublié les brunchs ! est-ce que je vous raconte ça…

Minggu, 19 Agustus 2012

Quand faut y aller ben faut y aller ! Mais qu'est-ce que c'est difficile ! Et pâtes de l'amour multicolores… pour qu'ils ne m'oublient pas trop vite…

J'ai toujours du mal à m'éloigner de mes petits castors à moi, de mes petits poussins… Ceux qui me connaissent savent que j'ai des chromosomes de poule, de père-poule !
Du coup quand il s'agit de partir pour une petite escapade de deux jours à peine sans eux j'ai la terrible impression que ça ne serait pas pire si je les conduisais moi-même au fond des bois après avoir vérifié qu'ils n'ont pas de petits cailloux dans les poches ! ça serait pas pire…
Alors j'ai vérifié qu'ils aient de quoi manger un peu plus que nos deux jours d'absence. J'ai prévu chouya large au cas où, normalement ils devraient pouvoir tenir un p'tit trimestre ou deux… Quoique, on sait jamais ! Un volcan qui se réveille, une mer qui s'assèche et la transformation subite de tout le pétrole du monde en eau d'boudin et tout ça dans la foulée… si c'est possible ! Et Dublin Maule à pied avec descente et remontée dans les fonds marins vides et ça le fait le p'tit trimestre !
Et j'ai aussi vérifié tout le reste au moins vingt fois, les fringues, les sous, les clés, les téléphones d'urgence, les pompiers, la police, le véto pour l'autre à poils, SOS câlins du soir, le numéro de comment trouver mes parents alors qu'ils marchent depuis Dublin… tous les numéros… et tout le reste…
Enfin à vrai dire pour ça j'ai plutôt angoissé Marie avec, vu qu'elle est quand même plus efficace que moi alors que moi je transmets merveilleusement bien mes névroses de père-poule inquiet ! Et plutôt vingt fois qu'une.
Et là, ayé, faut partir alors hier soir j'ai fait un grand plat de pâtes, le plat du dernier soir. Donc j'ai fait des pâtes et je les ai apportées sur la table avec la lèvre du bas qui tremblotait avec l'œil qui demandait ça sera pas le dernier hein hein dites-moi que ça sera pas le dernier… Et pour les rassurer je leur ai dit que c'était des pâtes avec de l'amour, beaucoup d'amour… Peut-être en espérant qu'ils se jettent dans mes bras pour me rassurer. Et eux qu'est-ce qu'ils ont fait ??? Ben, ils ont mangé les pâtes… Des fois la vie est quand même bien cruelle !
Mais j'ai pas vraiment le temps de répondre à cette question j'ai encore deux ou trois p'tits trucs à vérifier… Marie ? Marie ???
Les pâtes de l'amour multicolores…
Ingrédients : 250g de pâtes papillon – 1 quinzaine de mini-poivrons de toutes les couleurs – 1 belle poignée de tomates cerise – 4 ou 5 gousses d'ail – de l'huile d'olive – des fleurs de coriandre et de basilic (sinon des petites feuilles) - sel et poivre
Lavez les poivrons puis coupez-les en deux et égrenez-les.
Mettez les dans un plat allant au four arrosez-les d'un léger filet d'huile d'olive, salez et poivrez ajoutez les gousses d'ail seulement écrasées et enfournez à 180° pendant une quinzaine de minutes.
Pendant ce temps faites cuire les pâtes selon les indications du paquet.
Coupez les tomates cerises en deux et ajoutez-en les deux tiers aux poivrons au bout de quinze minutes, montez le four à 200° et poursuivez la cuisson pendant une dizaine de minutes. Les poivrons doivent encore être un peu croquant mais aussi commencer à noircir.
Retirez du feu, ajoutez les pâtes et mélangez bien le tout. Couvrez et laissez comme ça trois minutes le temps que tous les parfums se mélangent.
Ajoutez les tomates restantes, mélangez et saupoudrez le plat avec les herbes et un dernier filet d'huile. Vous n'avez plus qu'à regarder les vôtres manger avec les yeux de…
 
Mais pourquoi, finalement deux jours c'est pas loin c'est juste 48heures, 2880 minutes, 172800 secondes…  est-ce que je vous raconte ça…

Sabtu, 18 Agustus 2012

Le vendredi c'est retour vers le futur ! Et des fois le samedi !!! Yaourt familial fruité croquant

Là, à la seconde je rêve d'être au milieu d'une bande de pingouins sur un coin bien frais de la banquise au lieu d'être en train de mariner dans mon jus à espérer un hypothétique brin de vent frais qui de toute manière ne viendra pas !
Et du coup en recherchant quelle recette je pourrais bien ressortir des archives de mon blog j'ai évité consciencieusement soupe et ragoût de peur de perdre ma dernière goutte de sueur rien qu'en les regardant et j'ai cherché du côté du frais ! du très frais !!!
Et c'est comme ça que j'ai retrouvé ce yaourt dont je me suis demandé si j'aimerais finalement plus le manger ou me tremper dedans…
Yaourt familial fruité croquant
Ingrédients : ½ litre de lait entier – 1 yaourt – 125g de framboises – 3càs de pistaches décortiquées pelées hachées – 3càs d'amandes effilées – 5  fleurs de violette au sucre hachées – 2càs de miel liquide
Préparez le yaourt la veille, mettez le yaourt dans un petit saladier (à peine plus grand que pour contenir le lait et le yaourt et suffisamment bas pour qu'il entre dans la yaourtière) et battez-le. Faites bouillir le lait puis laissez-le tiédir. Versez-le doucement sur le yaourt en mélangeant doucement.
Déposez le saladier dans la yaourtière et laissez-le pendant 12 à 14 heures.
Le lendemain matin couvrez le yaourt d'un film alimentaire puis mettrez le au frigo pendant au moins 4 ou 5 heures.
Mettez une poêle à feu moyen et faites-y dorer rapidement les pistaches et les amandes. Retirez-les de la poêle, versez-y le sucre et laissez-le rapidement caraméliser. Ajoutez les pistaches et les amandes et mélangez, videz tout de suite la poêle avant que ça brûle.
Laissez refroidir, puis hachez grossièrement.
Mélangez sans insister les framboises avec les pistaches et les amandes.
Versez 1càs de miel sur le yaourt, puis le mélange aux framboises. Saupoudrez avec les violettes et terminez par une deuxième cuillère à soupe de miel ou plus à votre goût.
Mangez de préférence à plusieurs en trempant des cuillères gourmandes qui vont cherchez le yaourt.
Vous pouvez aussi utiliser cette garniture pour simplement couvrir des yaourts nature.

Et si vous voulez faire le plein de recettes de yaourt n'hésitez pas à vous procurer une petite bible du domaine : Yaourts cent recettes de saison de Murielle Khamouguinoff chez Tana éditions
Et si vous voulez retrouver l'article original cliquez sur les photos.

Mais pourquoi, bon demain direction la fraîcheur… direction Dublin ! est-ce que je vous raconte ça…

Jumat, 17 Agustus 2012

Les Box vont-elles envahir le monde culinaire ??? En tout cas la Mmmbox arrive et elle est à gagner ici !

Depuis un moment j'entendais parler des Box dans le domaine de la beauté, des boîtes remplies de plein de choses qui faisaient souvent d'ailleurs débat… Mais bon, comme je me fais rarement les ongles ou un petit raccord de maquillage, je regardais ça de loin, pas vraiment intéressé.
Et puis le bruit d'arrivée de Box gourmandes a commencé à courir le loup affamé qui sommeille en moi s'est vite réveillé ! Et les premières Box sont arrivées…Et je vous ai déjà parlé de la première qui me soit arrivée. 
Et voilà la toute nouvelle, la Mmmbox ! Une Box réfléchie et conçue par la très gourmande blogueuse culinaire Maité and the Gang, il n'en fallait pas plus pour que je sorte des crocs affamés ! Et comme on m'a proposé de recevoir cette Box et de vous en faire gagner un exemplaire voilà de quoi il s'agit…
Y'aura quoi dedans la  Mmmbox ?
Sucre pétillant, petit paquet de biscuits, condiment aux saveurs exotiques, Mmmbox comportera chaque mois une sélection d’environ 5 à 6 produits d'épicerie ou de grandes marques, à cuisiner ou tout simplement à déguster. Des produits tendances, nouveaux ou encore peu connus du public. Mais aussi des ustensiles et de la décoration issues des univers de la cuisine et de l’art de la table, et enfin des «food goodies» illustrés à collectionner : stickers, fiches antisèches, étiquettes ludiques, cartes postales. Le contenu des boîtes est tenu secret et seuls les abonnés auront le privilège de le découvrir dès réception à leur domicile.
Comment ça marche la  Mmmbox?
Tous les mois, les abonnés recevront par la poste leur coffret surprise. Les personnes intéressées ont pu s’abonner dès le 11 juillet sur le site www.mmm-box.com. L’ouverture des abonnements pour la box d’octobre se fera mi-août.
Ça coûte combien ?
Trois formules d’abonnements sont proposées :
1) Abonnement mensuel à 16,50 euros par mois, frais de port inclus et résiliable à tout moment.
2) Offre découverte : Abonnement 3 mois à 49,50 euros (frais de port inclus)
3) Abonnement 6 mois pour 90 euros (frais de ports inclus)
Et bien sûr pour tout savoir ou vous abonner c'est par là : http://mmm-box.com/
Et maintenant comment on gagne la  Mmmbox ?
C'est simple mettez en commentaire l'article que vous aimeriez trouver dans une Box… Un condiment, un objet, une épice… ce que vous voulez (attention que ça ne coûte pas une fortune) ! Vous avez jusqu'au 22 août à minuit pour participer et juste après comme d'habitude la main la plus innocente de ma maison tirera une personne au sort parmi ces réponses et cette personne recevra la Mmmbox.
Et surtout n'oubliez pas de laisser un mail dans votre commentaire pour que je puisse vous joindre si vous êtes parmi les gagnants ! Petite précision il faut vivre en France métropolitaine pour participer.
P.S : Et si vous voulez éviter de laisser votre mail visible, écrivez votre commentaire sans mail, faites un copié/collé et envoyez-moi le message à l'adresse suivante : doriancuisine@free.fr
Produit offert

Mais pourquoi, qu'est-ce que j'aimerais bien trouver dans une Box moi d'ailleurs ??? de la poudre de corne de renne ??? est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 16 Agustus 2012

Pluie de thé vert glacé passionné et citronné parce que quand faut rafraîchir, chez nous ça rafraichit sauvagement !

Au début du blog c'était Marie qui faisait les photos, j'aimais bien ça d'ailleurs ces moments de partage, de joie et de bonheur passés au dessus des assiettes.
En plus avec mon sens inné de la pédagogie j'avais toujours le bon conseil et le mot attentif envers ma partenaire de jeu…  J'avais toujours un mais pourquoi tu t'obstines à faire comme ça alors que je t'avais bien dit comme ça, oui comme ça et pas comme ça… Bon, là y manque les gestes pour bien faire sentir ma pédagogie intense ! Et un jour à force de pédagogie Marie m'a dit que moi, mon appareil et mes plats on pouvait tous aller… enfin faire un truc pas aimable du tout, du tout, du tout…
Depuis ben je fais moi-même mes photos.
Mais j'aime bien faire des photos avec des splashhh partout, de l'eau qui cascade, des icebergs qui tombent dans un lac tranquille, enfin des tsunamis dans des verres. Et le problème c'est que pour tenir l'appareil photo faut deux mains… et la troisième pour te lancer dans les splashhh sauvages. Du coup j'ai été demander à Marie ce qu'elle faisait de sa troisième main…
Et là j'ai retenu la leçon et quoi qu'elle fasse c'est toujours magnifico, totalement magique, mieux ça s'rait trop ! Le lâcher de glaçon qui m'a repeint des pieds à la tête de vodka tomate topissime ! La cascade de bitter qui m'a coûté une demi-bouteille d'Apérol parce que j'avais oublié de l'arrêter était digne de Spielberg avec peut-être un doigt de Cronenberg au moment du ramassage à la serpillère ! Et pour cette fois-ci la pluie de thé qui m'a ruiné la charentaise en transformant le salon en rizière, c'était le nirvana over l'extase !
Tout va bien, je vais bien ! Et voilà donc la pluie de thé vert en deux temps et trois photos !
Pluie de thé vert glacé passionné et citronné
Ingrédients : ½ d'eau – 1càs de thé vert – 4 fruits de la passion – 1 citron vert – 2càs de sucre en poudre – 1 bouquet de menthe
Faites chauffer l'eau presque à ébullition, mettez le thé dans une théière et versez l'eau par dessus.
Laissez infuser quelques minutes puis filtrez le thé et laissez-le tiédir.
Quand le thé est tiède ajoutez le jus d'un demi-citron, la pulpe de deux fruits de la passion et le sucre en poudre, mélangez et laissez refroidir.
Coupez le demi-citron restant en morceaux.
Préparez deux verres, mettez dans chaque verre la pulpe d'un des fruits de la passion restants, la moitié des morceaux de citrons, des feuilles de menthe et plein de glaçons.
Versez le thé dans les verres en le filtrant. Vous n'êtes bien sûr pas obligé de viser aussi merveilleusement mal que Marie…

Mais pourquoi, Riders in the Stormmm… y'a des chansons comme ça qu'on met 25 à 30 ans à finir par apprécier… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 15 Agustus 2012

Le Cahier de Blogueurs nouveau de la RueDuCommerce est arrivé !!! Et c'est direction les Vacances et en avant toute !

J'aime bien les aventures avec les autres, avec plein d'autres même ! Alors quand RueDuCommerce m'a proposé de participer à leur Cahier de vacances, un cahier où il n'est question que de plaisir, je vous laisse deviner ma réponse…
Et si vous voulez tout savoir sur cet Ebook gratuit signé par la RueDuCommerce, voilà la présentation des Carnets de Blogueurs et des Cahiers de l'été !
Cet été, les Carnets de Blogueurs adoptent le rythme des vacances avec son tout nouveau tome, « Cahier de Vacances » ! Nous avons donc demandé à 19 de nos blogueurs partenaires de partager leurs meilleurs conseils et astuces pour réussir vos vacances !
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Carnets de Blogueurs, il s’agit d’une collection d’e-books entièrement réalisés en collaboration avec des blogueurs partenaires de RueDuCommerce. Cuisine, déco, bricolage, photo, mode et beauté… Voici quelques-uns des thèmes qui seront abordés dans les nouveaux Carnets de Blogueurs à paraitre prochainement !
Téléchargeables gratuitement sur notre site, ces e-books ne demandent qu’à être consultés et partagés avec vos amis, familles et lecteurs !
Le quatrième tome : « Le Cahier de Vacances de RueDuCommerce» 
Après vous avoir sorti trois e-books culinaires (Desserts Lights, Ma Table de Noël et Cafés Gourmands), nous avons décidé de donner un petit air de vacances à notre collection avec la sortie d’un cahier de vacances bourré d’astuces et de bonnes idées pour un été réussi !
Originalité de ce cahier de vacances : il est constitué de deux parties. La première est consacrée à des vacances girly, entre manucures, DIY et conseils mode. Quant à la seconde partie, elle est réservée aux hommes avec de nombreux conseils en jeux vidéo, photographie ou bien encore auto !
Plus aucune excuse pour ne pas réussir ses vacances ! Pour cela, feuilletez ou téléchargez notre Cahier de vacances en cliquant sur le bouton ci-dessous… Bonne lecture et très très bonnes vacances !
Mais pourquoi, d'ailleurs ça semble intéressant le concept de vacances... faudrait peut-être que j'essaie ça... est-ce que je vous raconte ça...