Rabu, 22 Agustus 2012

A la recherche de la tomate perdue, le retour… et salade de tomates, petites et grandes, aux pêches et à la menthe !

Je suis des fois un peu monomaniaque… un peu ! 
L'autre jour j'allais faire mes petites courses du côté du marché de Sens avec surtout dans l'idée de revenir avec quelques cœurs de bœuf et autant d'olivettes qui finiraient avec un beau bouquet d'herbes et quelques autres petites choses attrapées au vol. Faut dire que c'est la saison de la tomate et que les cœurs de bœufs et autres tomates de pleine terre produites avec patience ça me remue sacrément l'appétit en ce moment.
Mon parcours dans le marché était déjà tracé, tel le Pacman je savais quelles allées j'allais prendre, où je m'arrêterais pour remplir mon petit panier, la petite marchande en entrant juste à côté de la p'tite dame au bazar de placard et puis le monsieur aux herbes avec son charriot et son p'tit chapeaux et puis…
Et me voilà donc devant l'entrée hop hop devant l'étal, je lève un doigt amical pour héler la marchande d'un mes tomates préférées un bon kilo siouplait ! et… pas d'tomates, pas d'marchande… J'ai le doigt qui en retombe de dépit. Et je m'interroge soudain, une salade de tomates sans tomates ça commence tendu comme courses !
Pas grave que je me dis allons voir le papi aux herbes, j'arriverais peut-être à me traquer la tomate sur un autre étal. Hop hop deux allées plus loin je relève mon doigt prêt à dévaliser mon papi de ses bouquets d'herbes aromatiques terriblement aromatiques et là j'ai carrément un ramollissement du doigt ! pas d'petit vieux, pas charriot, nib ! rien ! pas d'chapeau et pas d'herbes !
Là j'commence à avoir le bec d'une poule tirant sur un ver de terre et se retrouvant face un boa constrictor ! Faut dire qu'une salade de tomate aux herbes sans tomates et sans herbes ça mettait la tension à la limite.

Généralement dans les cas comme ça quand le monde devient l'injustice même et que le sort s'acharne sur moi sans fin, je rationnalise… J'ai donc rationnalisé la situation, je me suis assis par terre en pleurant les bras au ciel en sanglotant pourquoi moi ! pourquoi moi !!!
Et après avoir fini de rationnaliser je me suis relevé et tel un homme nouveau je suis reparti à la recherche de quelque chose à mettre dans ma salade sans tomates et sans herbes. 
Et comme le vent avait visiblement tourné quand je me suis arrêté pour prendre quelques jolies pêches que je comptais mettre dans ma salade sans… enfin dans ma salade, la p'tite dame avait aussi, tomates et herbes… des fois le bonheur ça tient juste à pas grand chose !
Salade de tomates petites et grandes aux pêches et à la menthe
Ingrédients :   1 ou 2 belles tomates cœur de bœuf (ou marmande) – 1 poignée de tomates cerise – 1 pêche blanche – de la menthe (si elle est en fleur utilisez aussi les fleurs) – 1càc de confiture de pêche – huile d'olive – vinaigre de cidre – sel et poivre
Coupez les cœurs de bœufs en jolis cubes et les tomates cerise en deux. Coupez la pêche en fins quartiers, j'ai gardé la peau mais vous pouvez aussi l'enlever.
Mélangez tomates et pêches.
Réalisez la vinaigrette avec de l'huile d'olive et du vinaigre, un peu de sel, un peu de poivre et ajoutez la confiture de pêche avant de mélangez le tout.
Arrosez généreusement votre salade de cette sauce.
Parsemez des feuilles et des fleurs de menthe.

Mais pourquoi, bon et au fait je n'ai toujours pas trouvé des bonnes adresses cœur de bœuf sur Paris moi… est-ce que je vous raconte ça…

Tidak ada komentar:

Posting Komentar