Rabu, 31 Oktober 2012

Et si le tiramisu devenait mon dessert de tout l'hiver… Tiramisu à la confiture de lait !

Quand il fait froid au lieu de m'activer pour me réchauffer j'ai une tendance au marmottage intense roulé en boule dans mon canapé à regarder le monde hostile du dehors sous ma couette à chat incorporé.
Et la marmotte elle n'a pas que des poils qui lui poussent bien dru sur le dos, elle a un sacré poil qui lui pousse dans la main et un poil qui lui dit, si si ça parle un poil… qui lui donc sort pas ma fille sinon tu vas t'attraper un froid d'miches ! Et du coup quand je dois cuisiner c'est avec l'idée de retrouver ma tanière en édredons au plus vite. Et à ces moments-là le tiramisu est mon ami !
Y'a pas plus simple et plus vite à faire quand on veut un dessert bien slurpissime, des œufs, un batteur, un  peu de café, du sucre, quelques biscuits à la cuillère et quelques petites choses pour donner du goût, ici de l'amande amère et de la confiture de lait. Et après il suffit d'attendre, attendre, attendre… au chaud ! Et ça, je sais faire !
Tiramisu à la confiture de lait
Ingrédients pour deux petits tiramisu parce qu'à deux c'est mieux… : 2 œufs – 180g de mascarpone (et dire que j'avais oublié le mascarpone en écrivant la recette !) - 30g de sucre glace -2 cafés serrés – quelques gouttes d'amande amère – 2càs de confiture de lait – 12 biscuits à cuillère
Séparez les blancs des jaunes.
Fouettez les jaunes avec le sucre et les blancs à part.
Ajoutez l'amande amère aux jaunes, quelques gouttes cinq ou six pas plus sinon vous ne sentirez plus que ça. Mélangez le mascarpone aux jaunes en mélangeant bien.
Incorporez délicatement le blanc d'œuf monté avec les jaunes.
Faites chauffer la confiture de lait 10 à 20 secondes au micro-ondes juste pour la rendre liquide et incorporez-la très rapidement, si la pâte reste marbrée c'est bien, de plus si vous insistez trop vous risquez de faire retomber votre pâte.
Versez un peu de pâte au fond de vos moules.
Trempez la moitié des biscuits rapidement dans le café et posez-les sur la pâte. Couvrez de pâte et recommencez avec les biscuits restants puis couvrez également.
Oubliez au frigo, le mieux c'est la veille, mais quatre heures ça va.
Saupoudrez avec du cacao en poudre et mangez sans attendre.

Mais pourquoi, je me demande si je ne pourrais pas faire un tiramisu depuis ma couette finalement… est-ce que je vous raconte ça…

Selasa, 30 Oktober 2012

Les Aventures des mixeurs de vin à la recherche de l'hyper-décantation ! Une bien drôle aventure…

Un jour de déplacement avec Damien du côté de notre Irlande, voilà qu'à table Damien se met à nous parler d'une bien étrange idée, mixer du vin ! Un foldingue du vin  Nathan Myhrvold, une sorte de Géotrouvetout, suivit par Tim Ferris, ayant tenté ça pour montrer que le vin n'avait plus besoin d'attendre de longues longues heures de décantation dans une carafe avant de le boire… Et depuis qu'il m'en avait parlé ça n'arrêtait pas de me trotter dans la tête…
Et puis un autre jour de déplacement cette fois avec Evanous avons reparlé de cette drôle d'idée et comme Eva et moi il ne faut pas trop nous pousser dans les idées farfelues… On s'est retrouvé un autre de ces soirs à mixer du vin ! Et Eva vous raconte tout en détail comment nous avons fait ça là : Le jour où j'ai mis du vin dans un mixeur...
Et comme fifille trainait par là la camera à la main voilà ce qu'ont donnés Les Aventures des mixeurs de vin à la recherche de l'hyper-décantation !

Résultat ??? Je crois que l'expression d'Eva en goûtant le vin résume bien le résultat… Vin bouillu vin foutu et vin mixé aussi ! Le vin après être passé dans trois mixers différents était carrément imbuvable à chaque fois !
Du coup la question se pose, Nathan Myhrvold aurait-il juste oublié de goûter le vin à la fin de son expérience ? Parce que même ma fille qui s'y connait autant en vin que moi en élevage de ragondin a tout de suite fait la même tête qu'Eva en goûtant et a laissé tombé son jugement définitif… C'est pas bon !

Mais pourquoi, moi franchement je trouve qu'Eva est en route pour l'Oscar ! Est-ce que je vous raconte ça…

Senin, 29 Oktober 2012

Il pleut des food box ! Et si on faisait un peu le point… Tome 1 Eat your Box, la foodista ? Et p'tit poulet Saté et coco

En ce moment je n'ose plus sortir de chez moi des fois qu'une nouvelle food box me tombe sur le coin de la tête, un peu la même peur que le gaulois qui regarde le ciel d'un air inquiet.
Quand on m'a présenté la première box il y a quelques mois, je me suis dit tiens tiens amusant comme idée. Et puis est arrivée la deuxième, la troisième, la quatrième, la… et l'avalanche de box ne semble pas décidée à s'arrêter puisque deux nouvelles sont déjà annoncées, y'a pas il pleut des box !
Du coup j'ai eu envie de faire une petite revue d'effectif, peut-être pas exhaustive d'ailleurs même si je vais essayer, histoire de faire le point sur qui fait quoi et surtout pour vous demander votre avis sur ces drôles de boîtes qui se mangent !
Et la première de la série est donc… Eat your Box !
D'ailleurs ne cherchez pas de logique dans l'ordre dans lequel je vais vous proposer les food box, c'est un peu comme ça vient, de toute manière je suis trop bordélique pour avoir vraiment d'ordre…
Eat your Box est sans doute donc pour moi la plus Foodista des box, celle qui va vous faire découvrir des produits que vous n'imaginez même pas, et même moi qui ai l'imagination pourtant débordante dans ce domaine je dois avouer que j'ai regardé certains produits en me demandant mais c'est quoi donc !
Poivre à l'érable, court bouillon aux algues, noix de pécan à la truffe… sont parmi les surprises de la box que j'ai reçue et en octobre ça continue, poivre de cassis, perles de vinaigre balsamique… et bien d'autres.
Du coup si vous aimez vraiment les surprises et les produits que vous n'allez pas trouver au Franprix du coin de votre rue, cette box est faites pour vous et il est bien difficile de lui trouver un point faible…
Un petit défaut quand même ? Le risque de vous demander mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de ça… Un défaut que les fiches recettes jointes réduisent notablement !
L'abonnement mensuel vous coûtera 20 euros. Par souci de comparaison dans le domaine du possible ça sera toujours le prix au mois qui sera présenté.
Et pour cela vous aurez 6 à 8 produits, ou plus visiblement puisque c'est neuf en octobre  (les produits en photo ne sont qu'une sélection, certains étant passés dans mon estomac avant la photo), vous pouvez d'ailleurs retrouver les produits composants leur box sur leur site.
Des fiches recettes concernant les produits réalisées par l'atelier des chefs.
Et pour finir comme pour chaque box une petite recette réalisée avec un ou plusieurs des produits proposés.
P'tit poulet Saté et coco
Ingrédients : 6 cuisses de poulet – 2càs de farine – 2càc de mélange Saté Saravane – 20cl de lait de coco – sel et poivre
Mélangez dans une assiette la farine et 1càc de mélange à Saté, salez et poivrez.
Enveloppez vos cuisses de poulet dans ce mélange, insistez bien en appuyant bien les cuisses dans ce mélange.
Posez vos cuisses dans un plat et enfournez pour 35 minutes dans un four préchauffé à 180°. Retournez vos cuisses à mi-cuisson.
Ajoutez le lait de coco, parsemez par dessus la cuillère à café restante de Saté Saravane et enfournez de nouveau pour une dizaine de minutes.
Servez avec  en parsemant dessus de l'oignon nouveau émincé et avec un petit riz blanc.
Produit offert

Mais pourquoi, bon je sors quand même… est-ce que je vous raconte ça…

Minggu, 28 Oktober 2012

Banana'Snikers parce qu'Agnès a appuyé sur mon point faible Goûters Gourmands !!!

Quand Agnès m'a demandé si je ne ferais pas un petit goûter pas raisonnable avec de la gourmandise qui dégouline de partout et du chocolat et du… Enfin quelque chose de pas totalement diététiquement correct quoi, juste histoire de participer au petit concours autour des Goûters Gourmands en cours chez elle, chez Sandra et chez l'ami Damien.
Quand elle m'a donc demandé ça, la tentatrice savait qu'elle appuyait juste sur un de mes points faibles…
Sans jouer les freudiens de boulangerie peut-être que mon appétit déraisonnable vient des habitudes spartiates dans ce domaine que j'ai longtemps subit à cause de ma… mère ! Tiens, ça faisait bien longtemps que je ne lui avais pas mis quelque chose sur le dos, mais comme disait l'autre, si c'est pas de ta faute, c'est de la faute de ta mère !
Et dans le domaine de la bouffe je crois que j'ai pas fini du lui charger la charrette, pas que dans la bouffe d'ailleurs, mais bon ce domaine-là suffisant à lui remplir sa barque…
Mes goûters ont sans doute été les goûters les plus réguliers et peut-être les moins gourmands de la création mais ça je crois déjà l'avoir dit par ici, du pain dans lequel ma mère enfonçait une barre de chocolat. Une barre et pas plus et le pain pas plus long que le chocolat. Et le chocolat c'était celui d'en bas du bas du rayonnage, celui que peu savent qu'il existe même tellement des fois tu te dis qu'ils auraient dû creuser pour le mettre encore plus bas que terre.
Curieusement ce n'était pas parce qu'elle était radine qu'elle achetait celui-là, ma mère avait des oursins dans les poches pour bien des choses, mais pour la bouffe elle achetait ce qu'elle pensait le mieux. Mais comme elle n'aimait pas le chocolat pour elle le chocolat d'en bas ou d'en haut c'était pratiquement le même et donc pas la peine de payer plus cher que celui de tout en bas.
Malheureusement je l'accompagnais aux courses et à l'époque ma taille tombait juste, juste, juste là où les malins des p'tites surfaces pensent qu'il faut mettre les produits les plus tentants, juste à hauteur des yeux des enfants…Du coup mes yeux avaient droit au magasin en cinémascope avant que ma mère ne me ramène à la dure réalité du noir et blanc !
Et c'est ainsi que j'ai emmagasiné pendant de longues longues allées, des années et des années d'envies.
Alors forcément quand Agnès appuie juste là sur mes envies…
Banana'Snikers !
Ingrédients : 4 bananes – 2 Snikers glacés – de la confiture de lait ou des copeaux de chocolat noir – de la cassonade (facultatif)
Fendez les bananes en deux dans la longueur sans couper la peau en dessous. Ecartez le centre de la banane, en appuyant sur les deux extrémités vers le centre.
Coupez les Snikers glacés en deux dans la longueur puis enfoncez-les dans les bananes, regardez la photo.
Poudrez éventuellement d'un peu de cassonade, ce n'est pas obligatoire.
Posez les bananes sur une plaque à four sur laquelle vous les ferez tenir avec du papier alu, sinon elles risquent de basculer sur le côté et là c'est le drame !
Enfournez dans un four préchauffé à 220° pendant une dizaine de minutes. La banane va confire avec le Snikers.
Laissez un poil tiédir puis servez avec un peu de confiture de lait par dessus ou comme je tenterai la prochaine fois avec plein de copeaux de chocolat. Et c'est tout !
Et si vous aussi, vous voulez participer au concours recettes Goûters Gourmands c'est par là qu'Agnès vous raconte tout : Goûters Gourmands !

Mais pourquoi, bon et mes autres défauts ça serait à cause de ma mère aussi… est-ce que je vous raconte ça…

Sabtu, 27 Oktober 2012

C'est très court mais c'est très bon ! Dernier décompte pour le tout dernier très très court !

Et voilà donc, comme chaque soir de la semaine, un nouveau très très court réalisé par un des étudiants de Supinfocom Arles et toujours la bouffe à l'honneur avec cette fois ce qui sera le décompte final puisque c'est le dernier de cette série qui montre bien que des fois le talent n'attend pas le nombre des années !
Mais pourquoi, et si maintenant c'était notre petit film qu'on… est-ce que je vous raconte ça…

Le vendredi c'est retour vers le futur ! Et des fois le samedi… Mini-tarte au citron very british !

Décidément dans une autre vie j'ai dû vivre de l'autre côté du Channel sinon je ne vois pas pourquoi dès que ça parle bouffe j'ai l'œil et l'envie qui se tourne vers là-bas… Et en recherchant une nouvelle recette à sortir de mes archives forcément le vent d'Angleterre m'a renvoyé une petite recette toute simple faite ici il y a quelques années, une recette toute simple à monter et à dévorer en disant So Délicioussss ! 
Mini-tarte au citron very british
Ingrédients : 1 paquet de
shortbread – 1 pot de lemond curd – 1blanc d'œuf – 50g de sucre en poudre – 1citron vert
Commencez par creuser les butter shortbreads avec une petite cuillère, il ne faut pas trop creuser sinon le biscuit va se briser.

Montez ensuite le blanc en neige très ferme, puis tout en continuant de battre, versez tout doucement le sucre en poudre sur le blanc battu. Dès que tout le sucre bien incorporé arrêtez de suite.

Mettez sur le shortbread environ ½ càc de lemon curd, puis couvrez-le bien généreusement de blanc d'œuf battu. Faites joli si vous voulez en faisant des pointes ou des volutes.

Une fois toutes les mini-tartelettes réalisées enfournez dans un four préchauffé à 150° pendant une douzaine de minutes en surveillant bien la cuisson, ça brûle très très vite !

Quand les mini-tartelettes sont cuites, sortez-les du four et posez-les sur une grille.

Ajoutez alors à votre goût un peu de lemon curd et du zeste de citron vert râpé très très fin… ensuite… dévinez !

Mais pourquoi, et d'ailleurs j'ai encore quelques bouquins de cuisine anglaise sous le coude… est-ce que je vous raconte ça…

Jumat, 26 Oktober 2012

C'est très court mais c'est très bon ! Elle est où ma cocotte ??? Elle est où…

Et voilà donc, comme chaque soir de la semaine, un nouveau très très court réalisé par un des étudiants de Supinfocom Arles et toujours la bouffe à l'honneur avec cette fois une curieuse cocotte qui ne tient pas à se faire croquer !

Cocotte from Manon Marsal on Vimeo.


Mais pourquoi, je me demande si on avait retrouvé tous les œufs de Pâques de l'année dernière… est-ce que je raconte ça…

Et si un crumble pouvait vous faire gagner une cocotte en fonte et quelques autres surprises… A vous de jouer !!!

Le crumble a toujours été un de mes amis quand il s'agit de faire un bon p'tit dessert fruité, parfumé et rapide à préparer !
Alors quand Vente-privee m'a proposé de m'amuser en tournant une vidéo avec Alexis Braconnier, et s'amuser est vraiment un mot faible, peut-être qu'un jour le bêtisier sortira… donc de s'amuser à réaliser un crumble aux pommes avec les produits Le Creuset, la réponse allait de soi !
Et voilà le résultat de cette petite rencontre entre Alexis, le crumble et moi… 
Crumble aux pommes et aux fruits des bois
Ingrédients : 6pommes – 1barquette de framboises, de myrtilles et de mûres (vous pouvez utiliser des fruits congelés) – 50g de sucre en poudre – 200g de farine, de sucre et de beurre bien froid (ajustez les quantités selon votre plat mais gardez toujours autant de chaque ingrédient) – 50g d'amandes effilées
Pelez les pommes puis coupez-les en morceaux.
Beurrez votre plat, mettez-y les pommes puis les fruits des bois et les 50g de sucre en poudre mélangez le tout.
Versez dans un saladier la farine, le sucre et le beurre coupé en tout petits cubes et mélangez du bout des doigts jusqu'à obtenir un sablé grossier. Ajoutez les amandes effilées et mélangez très rapidement. Comme le dit Alexis le crumble c'est bon quand il reste des belles pépites sablées !
Versez le crumble sur les fruits, étalez bien.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une quarantaine de minutes.
Vous n'avez ensuite qu'à déguster comme ça ou avec une petite crème à votre goût.
Si vous voulez retrouver tous les ustensiles Le Creuset qui nous ont servi ce jour-là vous pourrez les retrouver sur Vente-privee.com.La vente débute le 31 octobre, mercredi prochain…
Et pour finir vous allez maintenant pouvoir gagner des ustensiles Le Creuset et plus précisément :
5 lots comprenant :
-  1 cocotte 24 cm Burgundy
- 1 spatule silicone
- 2 mini cocottes cœur
C'est très simple indiquez dans les commentaires votre crumble préféré, si vous avez la recette n'hésitez pas et c'est tout.
Vous laissez donc votre commentaire et surtout n'oubliez pas de laisser un mail dans votre commentaire pour que je puisse vous joindre si vous êtes parmi les gagnants ! 
Petite précision il faut vivre en France métropolitaine pour participer. 
Et si vous voulez éviter de laisser votre mail visible, écrivez votre commentaire sans mail, faites un copié/collé et envoyez-moi le message à l'adresse suivante : doriancuisine@free.fr 
Vous avez jusqu'au dimanche 11 novembre à minuit pour participer !
Et juste après comme d'habitude la main la plus innocente de ma maison tirera cinq personnes au sort parmi vos commentaires et ils recevront un des cinq lots Le Creuset ! A vous de jouer !!!
Vous pouvez également retrouver les vidéos Thiphaine et de Réquia comme ça préparer tout un menu Le Creuset...
Ustensiles offerts

Mais pourquoi, un kilo de fonte c'est plus lourd qu'un kilo de plume ??? est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 25 Oktober 2012

C'est très court mais c'est très bon ! Parce que l'imagination peut aussi devenir de la cuisine, Maestro !

Et voilà donc, comme chaque soir de la semaine, un nouveau très très court réalisé par un des étudiants de Supinfocom Arles et toujours la bouffe à l'honneur avec cette fois une interprétation où l'imagination va jouer un rôle important, très important ! Je vous laisse découvrir…
Maestro from mélanie LF. on Vimeo.
Mais pourquoi, je me demande ce que j'ai bien pu faire cuire à cet âge-là… est-ce que je vous raconte ça…

Le tour du monde en 80 recettes avec David Loftus, un tour du monde comme je les aime ! Et petite pose en Inde avec des petits biscuits secs à la cardamome

" Et, machinalement, Passepartout fit ses préparatifs de départ. Le tour du monde en quatre-vingts jours ! Avait-il affaire à un fou ? Non… C'était une plaisanterie ? 
On allait à Douvres, bien. A Calais soit. Après tout, cela ne pouvait notablement contrarier le brave garçon, qui, depuis cinq ans, n'avait pas foulé le sol de la patrie. Peut-être même irait-on jusqu'à Paris, et, ma foi, il reverrait avec plaisir la grande capitale. "
Commencer pour parler d'un livre de cuisine par un texte de  Jules Vernes ça peut sembler curieux… sauf quand le livre en question se nomme Le tour du monde en 80 recettes !
David Loftus qui a écrit ce Le tour du monde en 80 recettesqui vient de paraitre chez Hachette Edition, a donc choisi d'utiliser Philéas Fogg comme prétexte à un grand grand voyage gourmand autour du monde.
Finalement David Loftus aurait sans doute pu écrire le même livre sans une seconde s'intéresser à Philéas Fogg et certaines fois la ficelle est un peu grosse, mais tant pis l'idée était bonne et  surtout a produit un livre tout à fait réjouissant,  une petite aventure culinaire, alors le reste…
David Loftus nous entraine donc en voyage grâce à ces 80 recettes, des recettes écrites par lui mais aussi par bien d'autres chefs parmi lesquels on retrouve Rachel Khoo, Nigella Lawson, Heston Blumenthal… et bien sûr Jamie Oliver, qui signe certaines recettes et aussi l'introduction de l'ouvrage, et dont l'esprit habite cet ouvrage, les deux hommes étant habitués aux collaborations.
Ce qui donne à ce voyage un petit côté fait de bric et de broc, hétéroclite, composite, un peu comme les souvenirs que l'on aurait d'un tour du monde, des pratiques de chaque pays, où se suivent soupe de lentilles en Egypte, Burger au persil d'amour à San Francisco, harengs aux pommes de terre du côté de la Suède et tant d'autres choses.  
Au final de ce Tour du monde, si vous aimez la cuisine voyageuse  et l'esprit Jamie Oliver, l'ouvrage de David Loftus est fait pour vous et vous permettra bien des découvertes lointaines !
Quant à moi en ce moment je suis quelque part en Inde à déguster de petits cookies très parfumés très inspirés de ceux de David Loftus… parce que la cuisine c'est effectivement un voyage…
Petits biscuits secs à la cardamome
Ingrédients : 100g de beurre mou – ½ càc de bicarbonate de soude – ¼ à café de cardamome en poudre –1 pincée de sel – 180g de sucre roux – 1 oeuf – 350g de farine– de la noix de coco en poudre
Dans un saladier versez le beurre, le bicarbonate de soude, la cardamome et le sel, mélangez.
Ajoutez le sucre et fouettez le tout.
Ajoutez la farine et mélangez bien, vous devez obtenir une pâte bien souple.
Formez un boudin avec cette pâte et filmez. Mettez au frigo une bonne paire d'heures.
Quand la pâte est bien ferme coupez là en tranche d'un bon centimètre.
Roulez chaque morceau en boule, roulez les boulles dans la noix de coco puis aplatissez un peu la pâte entre la paume de la main. Posez les biscuits sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Une fois toute la pâte utilisée enfournez la plaque dans un four préchauffé à 180° pendant une douzaine de minutes.
Ouvrage offert

Mais pourquoi, le tour du monde en 80 restaurants ça s'rait une bonne idée ça… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 24 Oktober 2012

Pourrait-on faire le tour de France avec des macarons ? Et si vous m'aidiez ? Premier arrêt Amiens pour les macarons d'Amiens forcément !

Du temps de ma jeunesse lointaine, les macarons ne ressemblaient pas aux macarons d'aujourd'hui. Ils n'avaient pas toutes ces jolies couleurs, toutes ces ganaches  parfumées, ce qu'on appelait alors macarons étaient de jolies coques croustillantes et craquelées au bon goût d'amande.
Et l'autre jour en balade en Picardie j'ai eu la chance de m'arrêter dans une des maisons amiénoises, chez Douceurs et Gourmandises, qui fabrique encore le macaron d'Amiens, où j'ai découvert un autre macaron qui ne ressemble pas  non plus du tout du tout du tout aux jolies colorés d'aujourd'hui.

J'ai aussi découvert là-bas que le macaron n'est pas unique et que selon les régions il pouvait prendre bien des formes et des parfums.
Et du coup je me suis pris d'une envie de tour de France du macaron en découvrant que de Nancy à Niort en passant par Saint Emilion ou donc Amiens, bien des villes revendiquaient leurs macarons, peut-être différents, peut-être uniques !
Alors si vous connaissez un macaron régional n'hésitez pas à me le faire découvrir que je continue ce tour de France et si vous avez des recettes n'hésitez pas non plus ! Et en attendant de décider de la prochaine étape voilà donc celui qui pourrait bien être le premier d'une longue série, le macaron d'Amiens !
Le macaron d'Amiens
Ingrédients : 110g de poudre d'amande – 15g de compote de pomme – 15g de miel – 1blanc d'œuf – 90g de sucre roux
Versez dans un saladier la poudre d'amande et le sucre.
Incorporez le blanc d'œuf, le miel et la compote.
Etalez la pâte sur un film et donnez-lui une forme de boudin en enroulant la pâte.
Mettez au frigo au moins une paire d'heures, vous pouvez préparer cette pâte la veille.
Coupez ensuite la pâte en tranches un bon centimètre.
Etalez les morceaux de pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant six minutes, retournez la plaque et enfournez pour six nouvelles minutes.
Les macarons doivent être joliment dorés, un peu moins que les miens.

Mais pourquoi, prochaine étape du côté de Niort ??? est-ce que je vous raconte ça…

Selasa, 23 Oktober 2012

C'est très court mais c'est très bon ! Les histoires d'amour des homards finissent mal en général…

Et voilà donc, comme chaque soir de la semaine, un nouveau très très court réalisé par un des étudiants de Supinfocom Arles et toujours la bouffe à l'honneur avec cette fois une curieuse histoire d'amour entre homards qui finit… Je vous laisse découvrir…

Lobster Story from Thomas Nitsche on Vimeo

Mais pourquoi, homard bouillu, homard foutu… est-ce que je vous raconte ça…

Senin, 22 Oktober 2012

C'est très court mais c'est très bon ! Très courts métrages… Fugu !

Et voilà donc, comme chaque soir de la semaine, un nouveau très très court réalisé par un des étudiants de Supinfocom Arles et toujours la bouffe à l'honneur avec cette fois Fugu, l'histoire courte d'un drôle de poisson…


Mais pourquoi, et dire que je croyais que ça se mangeait cru ces bêtes-là… est-ce que je vous raconte ça…

Nigellissima ! Non non ce n'est pas un cri de joie c'est son nouveau livre ! Deux Nigella et terrifiants gnocchis au menu !

C'est curieux parce qu'à chaque fois que je la tiens entre mes mains je suis sûr qu'elle me regarde…
Et pourtant je change le livre de place, je le retourne, je bouge, je m'écarte même brusquement et à chaque fois c'est la même chose, il n'y a rien à faire Nigella me regarde toujours !
Elle est là à me sourire avec à la main quelques pâtes accrochées à une fourchette … Mais elle ne les mange pas, j'en suis sûr j'ai passé des heures à attendre qu'elle mange, elle préfère peut-être me regarder…
Et quand j'ouvre le livre c'est encore pire elle est partout partout partout sur la seconde de couverture.
Elle est là à verser de l'huile d'olive, des bouteilles et des bouteilles sans doute puisqu'elle ne regarde pas le plat, puisque c'est moi qu'elle… Elle est là le visage caché par un éventail de pâtes, pas la peine de voir sa bouche pour voir qu'elle sourit, et qu'elle me… Elle est là tenant un plateau de citrons entre les mains, sa mèche est tombée, mais en voyant l'œil qui reste visible on peut quand même deviner ce qu'elle regarde, elle me…  Et puis elle est là aussi à tendre un bouquet de basilic, comment a-t-elle deviné que j'aime me rouler nu dans le basilic pendant des heures pour me parfumer avant de m'ébrouer de joie… Elle me connait si bien ?  
Mais tout ça n'est finalement que peu important, enfin pour le reste du monde, parce que pour eux ce n'est qu'un livre de recettes… le nouveau livre de Nigella Lawson le bien nommé Nigellissima aux éditions Chatto & Windus.
Et ce Nigellissima est du Nigella pur cru et on y retrouve tout ce qui fait les livres de Nigella, des recettes totalement à l'image de la brune explosive et quelques fois lascive, furieusement gourmandes et quelques fois totalement déraisonnables, mais la raison quand on a la passion…

Si vous vous avez le courage d'attendre la traduction de ce Nigellissima vous pouvez quand même vous jeter sur Nigella avec son tout dernier livre en version française Nigella Express paru lui aux éditions Hachette Cuisine, un ouvrage pour tout ceux qui veulent conjuguer cuisine, simplicité, rapidité et gourmandise !
Et pour fêter cette pluie d'ouvrages, en vo et en vf, une petite recette inspirée par une Nigella, une recette  de gnocchis tout en crème
Gratin crousti-fondant aux gnocchis
Ingrédients : 2 paquets de gnocchis (800g) – 250g de mascarpone – 9cl de lait – 3 belles càs de parmesan râpé – 2 belles pincées de curry – 2càs de chapelure – 2càs d'amandes effilées – sel et poivre
Commencez en faisant cuire les gnocchis selon les indications de l'emballage.
Pendant ce temps mettez le mascarpone et le lait dans une casserole et portez à ébullition à feu moyen en remuant régulièrement.
Quand le contenu de la casserole arrive à ébullition retirez-la du feu et ajoutez le parmesan, le curry, poivrez généreusement, rectifiez en sel.
Quand les gnocchis sont cuits égouttez-les rapidement puis mettez-les dans un plat. Versez la sauce sur les gnocchis.
Mélangez la chapelure et les amandes effilées grossièrement écrasées puis répartissez le tout sur le gratin.
Enfournez dans un four préchauffé à 200° pendant une dizaine de minutes.
Après vous n'avez plus qu'à déguster en faisant hummm… comme Nigella…

Mais pourquoi, c'est moi ou elle me regarde aussi sur l'autre livre… est-ce que je vous raconte ça…

Minggu, 21 Oktober 2012

Michelin, le site et l'application… Michelin Restaurants ne me quitte plus jamais !

Quand j'ai vu arriver le site et l'application Michelin Restaurants je me suis dit que ces deux-là n'allaient toujours pas avoir une vie facile avec moi, même s'ils allaient sacrément simplifier la mienne !
Et me voilà parti l'autre jour à la recherche d'un restaurant pour un petit repas de midi, une p'tite surprise pour une amie.
J'adooooree les sushis comme disait l'autre et du coup je fonce sur le site Michelin Restaurants, j'attrape le moteur de recherche, Paris, Japon et hop la liste s'affiche, illustrée, complète, je retrouve mes adresses préférées et j'en découvre des nouvelles que je ne connais pas encore Zen, Kunitoraya… j'hésite, je regarde les critiques et puis finalement je suis d'accord avec les avis et je décide de retourner à une de mes tables préférées La Maison Kaiseki, j'ai à faire à une difficile, pas la peine de prendre des risques !
Avant de quitter j'en profite pour envoyer ces nouvelles adresses à un ami et lui demander son avis, ça se fait en deux clics sur le site.
Et hop le jour dit content de mon choix et sûr de ma surprise, je passe la prendre… Petit coup de fil avant de partir, " T'es prête j'arrive dans 20 minutes "… "Comme si j'avais l'habitude d'être en retard " qu'elle me répond. Je préfère ne rien dire et voilà qu'elle m'enchaîne un " tu sais quoi hier on s'est fait une soirée copine chez Hissa et vraiment c'est toujours aussi bien La Maison Kaiseki ! "
Là, je me dis que j'ai bien fait de m'arrêter avant de l'appeler… Je tousse un grand coup et je l'entends me dire, " j'ai une faim de loup à midi j'espère que tu nous as trouvé un petit bistro sympa " et de finir d'un " bon arrête de me mettre en retard " et de raccrocher.
Là, je me sens à peu près aussi bien qu'un pingouin parachuté dans le Sahara au milieu d'un camp berbère en plein préparation du méchoui…
Heureusement je me souviens que j'ai aussi l'application Michelin Restaurants dans ma poche ! Un peu stressé, je vois la recherche par adresse, je tape son adresse et hop voila la liste… Bistro, bistro, l'Affriolé est à deux pas de chez elle, je vérifie les avis, ça correspond à ce que je cherche une ardoise, un chef qui suit le marché tout va bien !
Je note deux ou trois autres adresses et j'arrive devant chez elle. Je ne l'attends que quelques dizaines de minutes et je l'entends me dire en arrivant tu vois que je ne suis jamais en retard… je ne dis rien… on va où ? dit-elle, prête à sauter en voiture… Première à gauche, deuxième à droite et on est à l'Affriolé ! Que je réponds… T'as trouvé une table à deux pas de chez moi, t'es vraiment trop fort !
Je hoche la tête d'un air de dire oui oui… en me disant moi et Michelin Restaurants on est trop forts.
Alors maintenant à vous de tester site et application et de me donner votre avis !
Vous retrouverez le site là : www.restaurant.michelin.fr
Et l'application est disponible
Depuis l’App Store : Michelin Restaurants
Depuis Google Play : Michelin Restaurants

Mais pourquoi, et maintenant si je mangeais quand même des sushis… est-ce que je vous raconte ça…

Article sponsorisé

C'est très court mais c'est très bon ! Très courts métrages… Un petit plat pour l'homme !

Régulièrement je reçois des propositions de toutes sortes concernant ce qui se bouffe et des fois sous des formes inattendues… ça peut être un gâteau qui tourne comme l'étrange et passionnant projet d'Alexandre Dubosc , son « StroBeau Gâteau »,  ou d'autres fois comme celui de Christophe m'indiquant le très court métrage animé de son fils, Un petit plat pour l'homme, réalisé pendant ses études à Supinfocom Arles, visiblement une passionnante école supérieure en animation numérique 3D… ou encore bien d'autres choses.
Et du coup je suis allé voir son travail et celui de ses collègues et je dois dire que j'ai passé de biens bons moments avec ces jeunes pousses de l'animation numérique. Et je me suis dit que leur travail valait bien un partage.
Cette semaine vers cette heure chaque soir vous retrouverez donc un de ces très courts, très tourné vers la bouffe, des très courts que je vous laisse donc découvrir à votre tour !
Merci en tout cas Christophe de m'avoir indiqué ces petites perles et sans doute rendez-vous à ces jeunes très vite sur d'autres écrans ! Beaucoup plus grands…

Mais pourquoi, et dire que j'ai une de mes castorettes qui veut aussi faire ça dans la vie… est-ce que je vous raconte ça…

Sabtu, 20 Oktober 2012

Le renarthéière perdu


Recherche d'illustration pour une série.

Samedi pluvieux, dessert joyeux !!! Banana na na na na ! Banana frozen yogurt et tutti quanti !

Aujourd'hui j'avais le choix entre partir aux escargots avec des bottes de caoutchouc ou rester au chaud à la maison à regarder la pluie tomber un p'tit dessert à la main et comme je n'avais pas trop envie d'aller titiller mes amis les escargots…
Banana frozen yogurt et tutti quanti !
Ingrédients : 2 bananes jaunes soit environ 200g de banane – 1 yaourt nature – 1 petit suisse – 3càs de sucre en poudre - 50g de chocolat blancs à a noix de coco – quelques Smarties
La veille, coupez les bananes en petits cubes puis étalez les cubes sur un plat et mettez le tout au congélateur, faites attention à séparer les cubes sinon ils vont se coller ensemble et faire un tas congelé difficile à utiliser.
Une heure avant de préparer mettez le yaourt et le petit suisse au congélateur, mettez aussi les verres ou les verrines dans lesquels vous allez le servir.
Hachez le chocolat et les Smarties.
Mettez dans le mixer, les cubes de banane, le yaourt, le petit suisse et le sucre et mixez le tout. N'hésitez pas à remuer de temps en temps le contenu du mixer pour bien tout mixez.
La glace va se former rapidement en mixant, n'insistez pas trop pour qu'elle ne fonde pas.
Dès que la glace est prête servez-la dans les verres et finissez en saupoudrant les glaces avec du chocolat et des Smarties hachés. Puis collez-vous derrière la vitre et mangez en regardant tomber des cordes sur nos amis les escargots…
Bon et avec des bananes vertes de Guadeloupe Martinique qu'est-ce que je pourrais bien faire...
Produit offert
Mais pourquoi, je me demande s'il reste encore des champignons… est-ce que je vous raconte ça…

Jumat, 19 Oktober 2012

Le vendredi c'est retour vers le futur… Petit voyage en Angleterre, raspberry financiers au gingembre et ginger cordial à ma manière !

Depuis un moment j'ai comme un frissonnement britannique peut-être parce que Jamie hante trop souvent mes bibliothèques avec ses nouveautés, peut-être parce que Nigelaaaa elle aussi va vite être de retour… Peut-être tout simplement parce que la brume britannique me manque.
Du coup en cherchant la recette à remettre au goût du jour forcément mon appétit s'est tourné vers une de ces recettes britanniques et ce qui devait arriver… L'Angleterre revient à ma table !
Raspberry financiers au gingembre
Ingrédients : 160g de beurre mou – 60g de farine – 220g de sucre en poudre roux – 130g d'amandes en poudre – 5blancs d'œufs – 150g de framboises – du ginger cordial à ma manière (voir la recette suivante)
Mettez dans un saladier la farine, le sucre, l'amande en poudre et les blancs d'œufs et battez le tout jusqu'à obtenir un mélange mousseux. Ajoutez le beurre mou et battez de nouveau.
Répartissez la pâte dans des petits moules à muffins bien beurrés.
Enfournez dans un four préchauffé à 175° pendant une vingtaine de minutes.
Au sortir du four badigeonnez généreusement au pinceau avec du ginger cordial il n'y a plus qu'à préparer un bon thé anglais et déguster en pensant à l'Angleterre !
Ginger cordial à ma manière
Ingrédients : 250g de sucre en poudre - 25cl d'eau – le zeste d'un citron vert si possible coupé en une longue lanière – 10g de gingembre en tranches très fines – 1/2càc de bicarbonate de soude – le jus d'un citron
Mettez le sucre, l'eau, le zeste de citron vert, le gingembre et le bicarbonate de soude dans une casserole. Portez à ébullition et poursuivez à petit bouillon pendant une dizaine de minutes.
Ajoutez alors le jus de citron portez de nouveau à ébullition puis laissez tiédir.
Mettez en bouteille.
On peut utiliser ce sirop avec de l'eau pétillante ou en faire des grogs ou… plein de choses !
Mais pourquoi, et dire que Nigelaaaa va bientôt revenir et pas qu'une fois en plus… est-ce que je vous raconte ça…

Kamis, 18 Oktober 2012

Cuisson fondante Poulet à la Marocaine en papillote de Ducros, un p'tit plat à se préparer vite vite…

Quand on m'a demandé de tester Cuisson fondante Poulet àla Marocaine en papillote de Ducros je me suis demandé si vraiment ce type de plat était fait pour moi qui passe mes jours et une partie de mes nuits en cuisine. Et puis je me suis dit que justement il y a bien des moments ou un peu plus de simplicité et un peu moins de cuisine, ça m'irait bien aussi !

Et voilà comment je me suis lancé et comment j'ai préparé un plat savoureux et bien parfumé qui se prépare en quelques minutes seulement, juste le temps de tailler les légumes et de mettre le plat au four. Recette simple et plat réussi, que demander de plus.
Cuisson fondante Poulet à la Marocaine en papillote de Ducros
4 cuisses de poulet - 250g de pommes de terre - 200g de courgettes vertes – 1 petite courgette jaune (facultatif) – 1 carotte – 1 oignon
Lors de mon essai, j’ai dû remplacer la courge par de la courgette car à ce moment-là ce n’était pas la saison de la courge et c'était bien réussi mais maintenant les courges sont là !
Préchauffez le four à 200°.
Pelez les légumes et l'oignon. Coupez la carotte en rondelles, l'oignon en 8 quartiers et le reste des légumes en morceaux de 2,5 à 3cm.
Dépliez le sachet. Déposez la viande et les légumes dans le sachet. Versez le mélange à la Marocaine.
Fermez le sachet avec l'attache prévue à cet effet.
Secouez-le doucement pour bien enrober tous les aliments. Posez le sachet dans un plat à four de manière à ce que le poulet s'étale en une seule couche.
Percez 3  à 4 trous à la surface du sachet avec un couteau. Faites cuire 50 min. Laissez reposer 5 min, puis enlever l'attache avec précaution.
 Videz le sachet délicatement dans un plat de service, en l'attrapant par les coins.
Attention à ne pas vous brûler avec la vapeur lors de l'ouverture du sachet.
Juste avant de servir parsemez généreusement le plat de coriandre hachée.
Article sponsorisé

Mais pourquoi, je me demande si je n'essayerai pas avec un p'tit bout de courge du coup… est-ce que je vous raconte ça…

Et si Pizza d'Alba Pezone était la nouvelle référence sur la Pizza ??? Et petite pizza minute très poivrons !

J'ai mangé ma première pizza du côté de Londres à une époque où on devait encore se lever pour changer de chaine sur le poste de télé, et les chaines étaient alors bien rares, une époque où les dinosaures étaient donc un souvenir relativement récent…
A cette époque-là la bouffe était pour moi très très accessoire, je préférais largement le liquide au solide quand j'étais dans la capitale britannique. A ma décharge en ce temps-là la cuisine anglaise n'avait pas encore fait sa révolution et on mangeait encore là-bas de bien étranges choses.
Ce jour-là en cherchant où manger nous nous étions dit qu'une pizza semblait beaucoup plus raisonnable que de tenter de percer les mystères d'un pudding à la viande ou des extra-terrestres petits pois. Et nous voilà donc à commander une pizza…
Je n'avais pas d'expérience dans le domaine de la pizza mais ce qui est arrivé sur notre table ne ressemblait pas vraiment à ce que j'imaginais pouvoir être une pizza.
Comment décrire la pâte… nous n'avions pas fait attention au nom, deep pan pizza...
Ça ressemblait à une sorte de mélange entre une pâte à baba et une éponge, plate et salée, sur laquelle trônait une sorte de soupe à la tomate et au fromage, un mélange qui a vite imbibé la pâte la rapprochant encore plus du baba ou de l'éponge.
 Quoi qu'il en soit j'ai mis des années à me remettre de cette première rencontre et encore plus longtemps à commander à nouveau une pizza, sans doute la peur de me retrouver face à cette éponge à la tomate.
Et puis je dois avouer que j'ai souvent été déçu par mes rencontres suivantes. La pizza et moi c'était mal parti pour une grande histoire d'amour.
Mais un jour en croisant Alba Pezone voilà qu'elle me dit avec cet accent dont je ne me lasse jamais, Dorian mon livre sur les pizzas vient de sortir !
Quand Alba parle d'Italie et de ce qui se mange là-bas j'ai toujours l'estomac qui commence à courir devant moi et en apprenant cette nouvelle je me suis demandé si elle arriverait aussi à me faire aimer la pizza… à vraiment aimer.
Et puis j'ai reçu le livre. Et je suis parti en voyage à Naples avec Alba et Enzo et Franco et Ciro et Gino et un autre Enzo, avec ces pizzaiolos qui vous accompagnent le long du livre. Et dès que je commence à voyager avec un livre de recettes je me laisse porter. Porter d'abord par la voix d'Alba qui nous présente les personnages de son livre et les ingrédients de l'intrigue, de cette intrigue qui va finir sur la table, de cette pizza que décidément je connaissais bien mal.
Parce que si je connaissais quelques classiques, Margherita, Marinera, au pesto ou certaines Calzone, j'étais bien loin d'imaginer ce monde de pizzas différentes que Naples et ses pizzaiolos peuvent nous proposer.
Alors au fil des pages j'ai découvert dans ce voyage que les bruschetta étaient bien d'autres choses que de tristes tranches de pain avec des choses dessus. Que la pizza s'enroule aussi pour devenir de jolies invitations à se mettre à table, ces Rotolino qui ne vont pas tarder à arriver dans ma cuisine. Que si le rouge leur va bien, le blanc aussi peut-être leur couleur. Qu'elle peut passer au four mais aussi à la friture… Que… Que simplement on peut rester devant une pizza aglio, olio e prezzemolo en se disant que Naples doit être bien belle à l'automne et qu'on irait bien s'y perdre.
Le livre Pizza d'Alba Pezone aux éditions Marabout est de ces livres comme je les aime, il y a là bien plus qu'une collection de recettes irréprochables et gourmandes, il y a une histoire et des hommes et une sacrée invitation au voyage à partir vite très vite là-bas, juste avec ce livre ou…
Si vous avez envie de Pizza et de voyage napolitain n'hésitez pas ce livre risque d'être une référence très très vite !
Et comme j'avais envie de pizza, forcément, après la lecture j'en ai faite une toute simple à ma manière avec la pâte toute faite de mon boulanger… Je vous laisse découvrir la recette d'Alba dans son livre.
Pizza presto très très poivrons
Ingrédients : 400g de pâte à pain – 1douzaine de mini-poivrons orange et jaune – 1boule de mozzarella – 1càs de concentré de tomate - 3 ou 4 branche de basilic – 5 ou 6 anchois - de l'huile d'olive – sel et poivre
Commencez en coupant les mini-poivrons en deux.
Mettez ensuite un filet d'huile d'olive dans une poêle à feu moyen et faites-y juste dorer les poivrons, n'insistez pas trop.
Etalez la pâte, étirez bien pour obtenir une pâte fine.
Badigeonnez-là de concentré de tomate. Coupez en tranche ou défaite à la main la mozzarella et répartissez-là sur la pâte. Ajoutez ensuite les poivrons, les anchois, des feuilles de basilic, quelques pincées de sel et du poivre, finissez par un filet d'huile.
Vous n'avez plus qu'à enfourner dans un four préchauffé à 220° pendant 8minutes.
Sortez la pizza toute chaude ajoutez quelques feuilles fraîches de basilic, un dernier filet d'huile et c'est prêt !
Ouvrage offert

Mais pourquoi, Naples à l'automne c'est vraiment une idée ça… est-ce que je vous raconte ça…

Rabu, 17 Oktober 2012

Et si une simple recette à la banane devenait indécente… Recette interdite au moins de 18 ans ???

Des fois en regardant le résultat d'une recette on se pose bien des questions… c'est bon, c'est pas bon… mais là en regardant ma recette je me suis posé une toute autre question ! Je vous laisse décider s'il faudrait presque l'interdire au moins de 18 ans !
Bananes très indécentes au chocolat…
Ingrédients : 3 bananes roses – 100g de chocolat noir aux noisettes – 3càc de sucre roux (du rapadura en ce qui me concerne) – 1 gousse de vanille - des Smarties – des cure-dents
Fendez les bananes dans la longueur. Appuyez sur les deux extrémités pour ouvrir les bananes. Maintenez ouvert avec un cure-dent.
Grattez la gousse de vanille et répartissez les grains sur les bananes. Coupez la gousse en 3 morceaux et glissez-les dans les bananes.
Saupoudrez le sucre.
Enfournez dans un four préchauffé à 220° degrés pendant 8 minutes.
Hachez le chocolat et les Smarties. Faites fondre les ¾ du chocolat aux noisettes.
Sortez les bananes du four et répartissez de suite le chocolat fondu.
Saupoudrez avec le chocolat haché et les Smarties hachés.
Après, comment vous allez les manger, ça ne nous regarde pas !
Et je vous reparle très vite de ces jolies bananes roses de Guadeloupe et Martinique qui sont arrivées il y a quelques temps chez moi !
Produit offert

Mais pourquoi, à la cuillère ou carrément à la sauvage… est-ce que je vous raconte ça…

Selasa, 16 Oktober 2012

Yum ! Yum ! Yummy le Yummy ! Magazine est sur vos écrans ! Et comme toujours c'est la saison de… la gourmandise !!!

Ayé le nouveau Yummy Magazine est paru sur nos écrans numérique ! Yum Yum Yummy ! 
Et comme chaque mois Carole m'a confié l'édito de Yummy, un édito très de saison, parce qu'il y a encore des saisons quoi qu'en disent ceux qui scrutent les satellites avant de nous dire, ils nous ont déréglé l'temps !!!
Mais vous verrez… Comme vous verrez aussi que pommes et courges seront à l'honneur ce mois, que les champignons vont accompagner dans une terrine veau et noisettes. Mais aussi que soupe, velouté & potage vont accompagner l'automne, tout comme les gâteaux de famille, l'Eccles cake de Pascale et les biscuits crousti-fondants aux noix & zeste d'orange, parce que le réconfort commence à nous faire bien envie. 
Et pour couronner le tout, et bien d'autres choses, une interview, celle d'Alain Passart, peut-être celui qui plus que nul autre, a remis les saisons au centre de sa cuisine… 
Après tout ça vous n'aurez plus de doute il y a bien encore des saisons et pour Yummy Magazine c'est toujours la saison de la gourmandise ! 
Alors n'hésitez pas, jetez-vous sur le nouveau numéro du Yummy ! Magazine, il vous attend là : 
- Pour le feuilleter en ligne : cliquer ICI 
- Pour le télécharger : cliquer ICI 
Et n'oubliez pas de penser au prochain numéro en préparant vos petites recettes de desserts de Noël ! 

Mais pourquoi, d'ailleurs je vais faire quoi moi pour Noël… est-ce que je vous raconte ça…

Petite balade en Ardèche à la recherche du Mystère Ardéchois !

Je rêve de savoir faire comme certains qui dégainent un itinéraire quelque soit le nom que tu cites, grande ville ou trou perdu au fin fond du trou… A peine que tu dis Roanne, Pacy sur truc ou La Roucoulade sur Troufignon ils se lancent dans un Ah oui ! C'est en prenant l'A108 et en tournant sur la nationale machin et après c'est tout juste s'ils ne te précisent pas qu'il faut tourner après le troisième arbre ou la poule, la rousse hein pas la noire… J'en rêve !
Et à la place de ça moi je regarde mon interlocuteur avec un œil aussi inspiré qu'une vache voyant passer son 36e Paris-Vintimille et rien ne sort de mon cerveau géographique ou alors des grandes tendances.
Pour moi les choses sont simples y'a en bas et en haut de Paris et des trucs sur la gauche et la droite et quand j'ai de la chance je peux placer la ville ou la région dans une de ces cases-là, enfin quand j'ai de la chance ! Parce que sinon y'a plein de choses qui se trouvent… quelque part et là je fais un Ah oui ! Inspiré en priant pour qu'on ne me demande surtout rien sur le lieu en question.
Et quand on m'a proposé de m'amuser avec des produits ardéchois j'ai hoché de la tête comme les chiens dans les voitures et je me suis dis c'est en bas ça… Et puis après avoir vu sur une carte dans quel coin du bas je me suis attaqué à une petite recette aux châtaignes un produit bien de par là-bas.
Mystère Ardéchois
Ingrédients pour 2  Mystères : 250g de glace à la vanille - 120g de châtaignes au naturel - 40g de crème de marrons - 50g de sirop de châtaigne - 60g de praliné en grains – 2càs de meringue écrasée – du beurre
Ecrasez grossièrement les châtaignes au naturel, mettez-les dans une petite casserole, ajoutez le sirop et 25cl d'eau et mettez à feu moyen. Laissez sur le feu jusqu'à ce que l'eau ait complètement réduit et qu'il ne reste que les châtaignes en miettes et un sirop assez épais.
Laissez complètement refroidir puis mettez au congélateur jusqu'à ce que le mélange soit pratiquement glacé.
Pendant ce temps beurrez généreusement les pots que vous allez utiliser pour faire vos Mystères. Répartissez le praliné dans les pots et faites-le adhérer sur les côtés en roulant le praliné sur toute la surface du pot.
Placez vos pots au congélateur. Mettez aussi un bol au congélateur.
Quand les éclats de marrons sont presque congelés, mettez la glace dans le bol et mélangez-la un peu à la fourchette pour la rendre plus légère, n'insistez pas.
Préservez 20g de marrons et mélangez rapidement le reste à la fourchette avec la glace.
Versez se mélange dans les pots couvert de praliné en faisant un creux au milieu. Placez au congélateur.
Mélangez les 20g de marrons avec la crème de marrons et la meringue. Prenez les pots et répartissez dans le creux ce mélange. Refermez les mystères avec un peu de glace à la vanille. Couvrez le fond d'un peu de pralin.
Remettez au congélateur jusqu'au moment de déguster. Si vous faites vos mystères longtemps à l'avance pensez à les sortir une dizaine de minutes avant.Et un petit truc pour les démouler facilement trempez une seconde vos pots dans de l'eau chaude, vraiment une seconde, avant de les démouler.
Produits offerts.
Mais pourquoi, qu'est-ce que je pourrais bien faire avec de la farine de châtaigne moi… est-ce que je vous raconte ça…

Senin, 15 Oktober 2012

Le Bordeaux d'Olivier Dauga… Le teaser avant l'histoire !

Il y a quelques semaines j'ai eu la chance d'être invité du côté de Bordeaux pour découvrir la ville en compagnie d'un personnage particulier Olivier Dauga. Et avant que je vous raconte la ville qu'il m'a fait découvrir, juste pour vous mettre en appétit un teaser en forme de bande annonce… et vous allez voir que c'est vraiment une histoire de plaisir que nous avons vécue !
Et j'en profite pour remercier l'équipe de Sowine qui a été à l'origine de cette initiative, merci pour leurs attentions, leur patience et leur savoir faire !
« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. »
Mais pourquoi, et dire que je pensais que Bordeaux était une ville trop sérieuse… est-ce que je vous raconte ça…

Petit retour en Grèce… L'huile d'olive et le geste du cuisinier ! Dorade aux ocras et olives !

L'huile d'olive et la Grèce sont presque indissociables, il suffit un jour de voir un cuisinier grec verser avec amour un beau filet l'huile dans le plat, la poêle ou la marmite pour s'en persuader. Parce que là-bas il n'est pas besoin de préciser que l'huile est de l'huile d'olive, de quoi pourrait-elle être d'autre de toute manière !
Pendant mon dernier séjour j'ai bien essayé de dire que le… beurre existait aussi, mais tous m'ont regardé curieusement  et c'est à peine s'ils ont concédé que dans les croissants le beurre oui peut-être à la rigueur mais pour le reste… Et encore j'ai senti dans l'œil de certains une étrange question, et si on faisait des croissants à l'huile d'olive finalement…
L'huile d'olive et la Grèce sont donc indissociables et tant mieux parce que pour moi dont les parents viennent d'un autre pays d'oliviers, c'est aussi un parfum qui me semble indispensable à la cuisine… La preuve avec cette nouvelle recette réalisée par Evaggelos Agalou et ses brigades.
Dorade aux ocras et olives
Ingrédients : 800 gr de filets de dorade - 400 gr d’ocras - 200 gr de tomates fraiches concassées – 10cl d’huile d’olive extra vierge grecque (20cl pour une recette à la grecque…) – 10cl de vin blanc - 120 gr d’oignon sec émincé – sel et poivre - ail émincé - aneth ciselé – 5cl de vinaigre de vin ou de jus de citron - 100 gr d’olives de Kalamata dénoyautées
Salez et poivrez les filets de dorade.
Dans une poêle faites revenir les ocras dans la moitié de l’huile d’olive extra vierge et ajoutez le vinaigre ou le jus de citron.
Laissez évaporer et ajoutez l’oignon, l’ail et l’aneth.
Faites revenir et ajoutez les olives, les tomates et un filet d’eau.
Faites cuire sur feu moyen jusqu’à ce que les ocras soient tendres.
Entre temps faites revenir les filets de dorade dans l’huile d’olive extra vierge restante et ajoutez le vin blanc.
Servez les filets de dorade sur une couronne d’ocras.
Si la cuisine grecque vous intéresse, nos amis grecs seront notamment en notre compagnie, à Nadia et moi, au Sial le 22 octobre 2012, pour vous présenter produits et cuisine et pour faire, je pense, tomber bien des idées préconçues concernant cette cuisine ! N'hésitez pas à passer nous voir !

Mais pourquoi, et une mousse au chocolat à l'huile d'olive ça se fait ??? est-ce que je vous raconte ça…

Sabtu, 13 Oktober 2012

Petit plaisir tout simple pour un samedi pluvieux… compotée d'automne au crumble d'amaretti !

L'autre jour nous étions chez Ariane avec quelques amies blogueuses en train de nous travailler le maquereau et tout ça parce que quand le maquereau prend Anne-Laure, ben ça la prend, mais ça je vous reparle très vite… 
Nous étions donc là à maquereauter tranquillement quand après nos travaux culinaires Ariane est arrivée avec une simple compotée de fruits aussi simple que savoureuse. 
Et moi qui ne suis ni compote, ni figue, ni prune, je dois dire que je me suis retenu d'aller finir les autres desserts. Du coup j'ai eu envie de refaire très vite ce petit plaisir tout simple ! 
Compotée d'automne au crumble d'amaretti 
Ingrédients : 1 douzaine de prunes – 6 figues – quelques grains de raisin sans pépins (facultatif) – 1 ou 2 càs de sucre en poudre – 6 amaretti tout faits ou alors en les faisant par exemple avec cette recette : les amaretti
Coupez les prunes en deux et enlevez le noyau. Coupez les figues et les raisins aussi en deux. 
Mettez les prunes dans une petite casserole à feu moyen et ajoutez 2 ou 3 cuillerées d'eau. Remuez de temps en temps et attendez que les prunes commencent à se défaire. 
Ajoutez alors les figues et le sucre et prolongez la cuisson à couvert et en remuant de temps en temps jusqu'à… ce que ce soit à point ! Moi j'aime quand il reste de la mâche comme ils disent dans les émissions qui revisitent les recettes pour les rendre gourmandes… En d'autres termes j'aime que ce ne soit pas de la purée lisse. 
Une fois que c'est donc à point ajoutez les raisins, mélangez bien et couvrez et au choix laissez tiédir ou complètement refroidir. 
En tout cas juste avant de servir ajoutez les amaretti juste écrasés. 

Mais pourquoi, je commence à avoir le maquereau qui me retravaille moi… est-ce que je vous raconte ça…