Minggu, 23 Desember 2012

J'vais me la faire, je sens que je vais me la faire ! Ma mission, si je l'accepte, me farcir la dinde… Me la farcir d'accord mais avec quoi !!! 24 heures avant le drame...

Ayé j'ai fini par choisir mon plat de réveillon, celui qu'on va se partager avec ma petite famille de castors affamés au pied du sapin, j'vais me faire une dinde !
Ça n'a pas été sans effort vu que si j'écoutais chacun et chacune je me serais retrouvé avec au moins cinq entrées et autant de plats différents et que pour les desserts ça aurait été encore pire… Du coup j'ai dû trancher dans le vif et imposer le repas unique.
Donc je me suis réuni avec moi-même et crac boum tagadaen deux temps et trois mouvements hop hop j'ai décidé que ça s'ra d'la dinde !
Bon à vrai dire j'ai accouché de la dinde après une bonne semaine de marasme pendant laquelle selon les jours on a failli se retrouver dans l'assiette avec tous les poissons de l'océan, tout ce qui a des pattes sauf une chaise et tout ce qui vole sauf un avion comme dit un penseur asiatique quand il parle de ce qu'il mange. Et quand à force de chercher j'en étais à me demander si j'arriverai à m'attraper une autruche ou combien de tranches on fait dans une trompe d'éléphant, je me suis dit que je m'égarais peut-être un chouille, juste un chouille, et qu'une petite recentration sur l'essentiel ne me ferait pas de mal.
Et la dinde est alors devenue comme une évidence, elle est apparue comme une vision, c'était elle qu'il me fallait, la dinde de la concorde !
Et c'est comme ça que me voilà parti ce midi à ma petite boucherie pour m'acheter ma volaille, ma dinde à moi ! C'est aussi comme ça que je suis rentré dans ma maison avec ma prise volaillère et que je l'ai fièrement posée sur la table en disant à l'assistance présente et voilà c'est elle qu'on va se faire à noël !
Et là même pas de persifflage, j'ai senti à ce moment-là que j'avais réussi la synthèse de tous les courants et que le parti de la bouffe familiale était tout entier derrière moi, prêt à me soutenir, à me porter jusqu'au repas tant attendu, j'allais crier crier Veni, vidi, vici un pied sur la bestiole quand j'ai entendu…
Et tu vas la préparer comment la dinde papa, tu vas te la farcir ???
Préparer que j'ai balbutié ??? Préparer…  Cuire… Préparer… Ces mots n'arrêtaient plus de résonner dans ma tête ! C'est là que je me suis rendu compte que j'avais oublié un tout tout tout petit détail, tout à ma joie d'avoir trouvé la bonne idée, je  n'avais pas la moindre foutre de début d'idée de comment j'allais préparer la bestiole !
Et forcément, vu ma spontanéité à trouver des idées et que c'est ma première dinde, j'ai toutes les chances de trouver la recette de mes rêves vers le 15 février et de servir une bestiole un peu ridée et bien vieillissante !
Alors si vous avez des idées, n'hésitez pas… Aidez-moi à trouver LA recette qui va aller avec ma copine à plume !!! Parce que là, il ne me reste même plus 24heures chrono pour me décider ! Et que pour l'instant à part m'exiler au Mexique avec ma dinde ben j'vois pas !

Mais pourquoi, tic… tac… 24heures avant le drame purée… tic… tac… Est-ce que je vous raconte ça…

Tidak ada komentar:

Posting Komentar